Taotie

Taotie
no comments

饕餮 tāo tiè

Les masques taotie également connus sous le nom de masque animal (獸面紋 shòu miàn wén), dérivent des vases antiques en bronze et sont composés de la face stylisée d’un animal imaginaire, pouvant mêler les traits d’animaux réels comme le bœuf, le mouton ou le tigre, avec ceux d’animaux fantastiques comme le dragon 龍 lóng ou le 夔 kuí.

Masque de taotie en bronze, fin de la dynastie Shang, début de la dynastie des Zhou occidentaux
Masque de taotie en bronze, fin de la dynastie Shang, début de la dynastie des Zhou occidentaux


Le nom 饕餮 tāo tiè vient des Annales des Printemps et des Automnes (呂氏春秋 Lǚ shì chūn qiū), dans lesquelles Lü Buwei mentionnait des ding de la dynastie Zhou décorés de taoties possédant une tête mais pas de corps. Le terme fut repris par les lettrés de la dynastie Song. C’est un motif très ancien, que l’on trouvait déjà incisé ou gravé sur des poteries de la culture Langzhu.

Un fleuron de poteau en bronze, fin de la dynastie Shang, Anyang, 12e-11e AEC
Un fleuron de poteau en bronze, fin de la dynastie Shang

Taotie est une bête extrêmement gloutonne dans la légende, si gourmande qu’elle a même mangé son corps, de ce fait sa forme a généralement une tête et pas de corps.

Cloche, bronze, dynastie Shang (1600-1046 AEC)
鐃 náo, bronze, dynastie Shang (1600-1046 AEC)

Li Zehou, spécialiste chinois de la philosophie et de l’histoire intellectuelle, pense que la description du taotie dans les Annales des Printemps et des Automnes a une signification beaucoup plus profonde que celle de manger des personnes, mais qu’il s’agirait plutôt d’une communication mystérieuse entre les gens et le ciel.

Vase liding en bronze, fonte au moule, vers - 1300
Vase liding en bronze, fonte au moule, vers – 1300

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
Aller à la barre d’outils