Tigre et dragon

Tigre et dragon

虎龍 hǔ lóng

Avant la création du diagramme du å¤ªæ¥µåœ– taìjítú, le yin et le yang étaient symbolisés par le tigre et le dragon. Le dragon était aussi associé au ciel, et le tigre à la terre. Les manifestations les plus répandues du dragon et du tigre sont le dragon vert, qui est apparenté au bois et à l’Est, et le tigre blanc, lié au métal et à l’Ouest. Le dragon vert est associé à ☲ é›¢ lí, le feu, et le tigre blanc est associé à ☵ 坎 kǎn, l’eau. Ensemble, ils symbolisent le mouvement et le changement:

  • Le bois devient feu – Le dragon bondit vers le haut
  • Le métal devient de l’eau – Le tigre bondit sur sa proie

Le dragon est yang

Il symbolise le mouvement de la vie qui grandit vers le haut et vers l’extérieur, comme une plante qui pousse à partir d’une graine. Le dragon vert représente le tonnerre du printemps et les pluies qui nourrissent les êtres vivants. Au printemps, on dit que le dragon sort de sa cachette dessous la terre et s’élève dans le ciel créant le tonnerre et la pluie. C’est pourquoi le dragon représente aussi l’incitation de la vie et du mouvement.

Le tigre est yin

Le tigre blanc représente l’automne, quand la plante commence à se retirer dans la terre, quand le premier gel vient tuer les êtres vivants. C’est pourquoi le tigre peut représenter la mort, mais aussi le calme et la tranquillité de la fin de l’automne qui annonce l’hiver. Le tigre est donc associé au lac immobile dont les profondeurs ne peuvent être vues.

Dans ce contexte, le dragon et le tigre représentent ensemble le cycle naturel de la vie et de la mort.

Le dragon est associé au trigramme ☳ 震 zhèn, le tonnerre – excitation et mouvement. Le tigre est associé au trigramme ☱ 兌 duì, le lac, représentant la joie, la sensibilité et le sentiment. Ces qualités sont véhiculées dans le dicton chinois:

Quand le tigre rugit, le vent de la vallée vient.
Lorsque le dragon apparaît, de grands nuages ​​apparaissent.

Yin et yang

Le dragon a à la fois des associations yin et yang. Il peut être yang en ce sens qu’il plane à travers les nuages, et yin en ce qu’il se cache sous la terre. Lorsqu’il se déplace dans le ciel, le dragon apparaît et disparaît dans les nuages. Le dragon n’a pas d’ailes mais vole à travers une oscillation yin~yang, littéralement il nage à travers les nuages.

Quand il se meut, il engendre le vent et lorsqu’il feule, les montagnes retentissent et les vallées résonnent

Bien que le tigre soit associé au métal, il a aussi une association avec le vent qui est liée à l’élément du bois. Le tigre est lié à la fois à l’énergie débridée du bois du printemps et à l’énergie métallique raffinée de l’automne. Le rugissement du tigre produit du vent, qui est associé au bois. Il fait également une référence au souffle de la nature. Comme le vent, le tigre va et vient comme il lui plaît, se montrant soudainement et de façon inattendue, parfois avec une force dévastatrice.  Le tigre est parfois considéré comme un animal yang, mais il tire son pouvoir de la terre en s’accroupissant afin de bondir- de ce fait, comme le dragon, le tigre a des aspects à la fois yin et yang.

Dans le poing de la forme et de l’intention, å½¢æ„æ‹³ xíng yì quán, le dragon est la première forme animale que l’on apprend, et le tigre forme la seconde.

La forme du dragon monte et descend au fur et à mesure que son corps s’enroule et se déroule. Les os et les tendons du corps entier s’étendent vers l’extérieur et se contractent vers l’intérieur. Ce mouvement ascendant et descendant du dragon ouvre le vaisseau conception et le vaisseau d’attaque. Le vaisseau conception, le vaisseau gouverneur et le vaisseau d’attaque sont considérés comme un seul méridien: le canal central. Le souffle dans le canal central doit circuler librement pour que le souffle circulent librement. dans le les autres méridiens Si le canal central s’ouvre, on dit que les «cent méridiens peuvent s’ouvrir» et que le pouvoir et la force émergeront sans obstruction.

Le tigre utilise son dos pour générer de la puissance en s’accroupissant ou en bondissant, On dit que la forme du tigre ouvre le vaisseau gouverneur qui remonte au centre de la colonne vertébrale. Si le vaisseau gouverneur est ouvert, le souffle yang clair peut monter jusqu’à la tête et au cerveau, et le vaisseau conception et le vaisseau d’attaque s’ouvriront également. Quand le tigre s’assied dans sa caverne, accroupi et rassemblant son pouvoir, le souffle se rassemble au premier point du vaisseau gouverneur, le  point long et fort. Lorsque le tigre bondit sur sa proie, la porte de la destinée  s’ouvre et le souffle se déplace vers le haut le long du  vaisseau gouverneur.

En Occident, nous avons tendance à rechercher des correspondances bi-univoques entre les choses. Les symboles du dragon et du tigre servent de bons exemples des nombreuses correspondances et relations qui se chevauchent (dont certaines semblent d’abord contradictoires), qui sont courantes dans le symbolisme martial chinois.

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils