Share This Post

白 bái

Le blanc est la sommation de toutes les couleurs, quand elles sont pures, comme les souffles et liquides du poumon doivent être purs et conserver cette pureté. Le blanc est aussi l’éclat du soleil aveuglant de clarté ; ou encore celui du soleil couchant. Le blanc est donc une couleur qui peut évoquer tantôt la pureté, tantôt le déclin, et même la mort.

… un matin, un homme d’une cinquantaine d’années, doué de cette figure de blanc de céruse que la vie du monde donne aux diplomates, … 

Balzac in Splendeurs et Misères des courtisanes
Aigrettes blanches, sur les rives du Danube, en Hongrie; photographie de Zsolt Kudich
Aigrettes blanches, sur les rives du Danube, en Hongrie; photographie de Zsolt Kudich

La couleur bái, blanc comme le pelage immaculé d’un cheval blanc, comme le grain de riz opposé au millet noir, ou l’éclat blanc de l’argent, présente plusieurs aspects .

  • D’un côté, couleur lumineuse, d’une lumière éclatante et éblouissante, le blanc représente ce qui est pur, sans souillure, sans artifice, vacant; ce qui s’offre, irréprochable et innocent, au regard; ce qui s’expose clairement, se manifeste à l’évidence, facile à comprendre; ce qui s’impose dans l’illumination. Le caractère 白 peut alors être interprété comme représentant le soleil 日 avec un trait au-dessus pour dire que le soleil point dans la clarté de l’aube avec son rayonnement aveuglant, dans la pureté du jour renouvelé.
  • Le blanc est aussi la couleur qui résulte du pur mélange de toutes les couleurs; il contient toutes les couleurs et en est le fondement. On a donc pu associer le blanc avec la position centrale. Le rayonnement omnidirectionnel que le caractère peut impliquer va aussi dans ce sens. Il se trouve donc lié parfois au cœur, quand on considère le cœur comme le centre de la personne, ou quand il est inondé de clarté par la présence des esprits et devient lui-même rayonnant comme un soleil.

Le blanc associé à la terre

  • Le blanc se trouve plus souvent lié à la rate, elle-même associée à la position centrale. Ainsi les commissures des lèvres peuvent être désignées par l’expression les quatre blancs (四白 sì bái ), pour signifier que la rate distribue bien les nutriments dans les quatre directions, entretenant les chairs et que cela se voit, à l’extérieur du corps, aux quatre coins des lèvres.
  • La présence de la couleur blanche dans le nom de deux points majeur du méridien de la rate : Esprit caché et Vénus atteste également du lien entre les deux.

Le blanc associé au métal

Dans les corrélations qui servent de base à la médecine, le blanc est associé au métal et donc au poumon, c’est la couleur :

  • que prennent les cheveux avec l’âge, il peut donc être compris comme la couleur du yīn qui s’avance, du retour à la terre qui s’amorce ;
  • de l’Ouest où le soleil retourne dans la terre et couleur de l’automne quand apparaissent givre et gelée blanche et que meurt la végétation en attendant la neige; couleur des ossements blanchis en terre ;
  • de la lame nue qui fait tomber les têtes ou coupe les épis mûrs ;
  • des vêtements de deuil;
  • liée à l’élément métal.

Un teint blanc indique habituellement une domination du yīn, la présence de froid ou de vide; il n’y a pas assez de sang et de souffles pour que circule ce qui donne la bonne rougeur au teint ou à la langue, par exemple.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils