Blog

Nouvel An chinois

Le Nouvel An chinois 2022 débutera le mardi 1 février 2022 et touchera sa fin le lundi 21 janvier 2023. La semaine du 31 janvier au 6 février sera fériée. Selon le calendrier lunaire chinois, l'année 2022 sera l'année du Tigre d'Eau.

Bouddha avec pluie, nuages, tonnerre et éclairs

Lorsqu’un nuage devient pluie, nous pourrions être tentés de dire que le nuage est mort. Mais nous savons que la vraie nature du nuage, H2O, n’est pas morte du tout. Elle est devenue pluie. Si nous voulons voir la vraie nature du nuage, nous devons nous libérer du signe « nuage ». La mort d’un nuage est en même temps la naissance de la pluie. — Thích Nhất Hạnh

Pu Bingru

Pu Bingru (1908 – 1998) fut la première disciple féminine de maître Yang Chengfu. Elle était une amie et une camarade de classe du professeur Cheng Man Ching lorsqu'ils étudiaient avec Ye Dami. Et c'est le père de Pu qui parraina le professeur Cheng pour qu'il devienne un disciple de Yang Chengfu en 1932.

Alma Nungarrayi Granites

Les peintures d’Alma Granites sont de nature duale, d’une part elle répond à la nécessité de la transmission d’un jukurrpa /dreaming hérité de son père et légué aux jeunes générations, et de l’autre, elle expérimente toutes les possibilités plastiques de l’acrylique employant égouttage, projections et applications avec les mains.

Geste et puissance

La pratique des arts martiaux est une pensée. Elle est une manière de reconfigurer ce que nous croyons savoir à propos des évidences les plus élémentaires de notre existence : la vie, la mort, l'espace, le temps, la force, le corps. En pratiquant un art martial, ce ne sont pas seulement les gestes et les mouvements qui changent, mais la manière même de voir le monde - la manière même de le réfléchir. Et si ce que peut un corps consistait d'abord à résister à la tentation de la maîtrise ? Et si atteindre un niveau plus élevé de sophistication dans notre rapport à la force impliquait d'abord de l'abandonner ? Et si la puissance véritable était d'abord une impuissance ?

Kennin-ji

禅居庵 建仁寺 Le Kennin-ji, ou Zuiryusan Kennin-ji, est un temple bouddhiste zen d’obédience de l’école Rinzai situé à Kyoto. Il fut fondé en 1202 par Eisai. C’est le temple […]

Mouvoir la conscience

Nous devons étudier la théorie du taijiquan et l'appliquer en tant que principes dans notre pratique. Sinon, nous ne faisons qu'en copier la surface et notre pratique manquera de profondeur.

L’empereur Taizong recevant l’envoyé tibétain

Buniantu, l'image de la situation de la chaise à porteur, est un rouleau de peinture chinoise, comportant un texte historique, réalisé par le peintre de la dynastie Tang, Yan Liben, en 640. La peinture dépeint, la scène ou Gar Tongtsen Yülsung, rencontre l'empereur chinois, Tang Taizong à sa cour.

Propos de Liu Wancang sur le taijiquan

Le taijiquan de style Wu est largement connu pour sa légèreté et son agilité. Le contact des mains demande de la légèreté, comme si vous marchiez sur de la glace mince au début de l'hiver ; l'application de la moindre force, vous fera tomber dans l'eau, de ce fait vous devez être extrêmement attentif.

Vœux 2022

Chaque jour fait partie d'un cycle en constante évolution et chaque étape peut être le début d'un nouveau voyage. Il n'y a rien qui ne soit dans le dao.

Kibong Rhee

L'eau est l'élément principal qui informe les peintures de paysage éphémères de Kibong Rhee. L'artiste croit que l'eau, sous toutes ses formes, incarne la fugacité de la vie, existant quelque part entre les mondes spirituel et physique. Kibong intègre ces qualités dans son travail, mettant l'accent sur la mutabilité des formes et notre perception d'elles. En superposant du plexiglas transparent sur une toile, il crée des scènes peintes du monde naturel qui sont brumeuses et oniriques, presque des apparitions.

Sabres

刀 dāo est une catégorie d'armes blanches chinoises. Ce terme est souvent traduit en français par sabre ou parfois épée. Le sabre est initialement une arme adoptée par la cavalerie. Il se répand sous les Han en raison de sa robustesse et de sa polyvalence, c'est une arme d'estoc et de taille. Le sabre à double courbure et lame évasée aujourd'hui utilisé par les pratiquants de wushu n'a été utilisé dans l'armée régulière que jusqu'à la dynastie Ming. Les militaires lui ont ensuite préféré un sabre de type japonais manié initialement à deux mains.

Aller à la barre d’outils