Classique des documents

Première page d'une édition du Classique des documents de 1279

書經 shūjīng

Le Classique des documents est un recueil de documents concernant la politique et l’administration des souverains de l’Antiquité chinoise, depuis Yao, et Shun jusqu’à la fin des Zhou occidentaux. Ces documents auraient été rédigés par les équipes de greffiers et secrétaires que les rois entretenaient.

Connu du temps de Confucius qui le cite et à qui la tradition a longtemps attribué sa compilation, il a échappé de peu à la destruction totale sous les Qin et pendant la période de division qui suivit la chute de l’empire Han. La version actuelle est incomplète, et la datation de certains chapitres fut mise en doute dès les Song d’après des critères stylistiques.

Les textes qui évoquent les périodes les plus anciennes sont rédigés dans la langue de la Période des Royaumes combattants. Ces textes proviennent pour la plupart de la cour royale de Zhou.

Malgré le doute concernant la période exacte de rédaction de tel ou tel passage, les historiens s’accordent à y voir le plus ancien ensemble de prose chinoise. C’est aussi une source précieuse pour l’histoire et la culture politique de la Chine ancienne. Il a été inclus dès les Han parmi les Cinq classiques dont la connaissance était indispensable pour poursuivre une carrière de fonctionnaire. Certains de ses textes sont toujours au programme des lycées chinois et taïwanais.

Glossary :
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils