Share This Post

寒 hán

L’air, de son étreinte de glace, fige le paysage. Les reliefs s’épurent et l’horizon s’éloigne. Terre gelée, herbe rare, l’essentiel abandonne la surface. Le silence tombe avec la neige, neutralisant pleins et déliés, couleurs, odeurs et sons. Tous deux agrandissent l’espace et l’immobilisent. La blancheur de la neige épouse l’obscurité des profondeurs.

其在天爲寒 qí zài tiān wèi hán
Au ciel, c’est le froid
Mt. Kumgang, 1998, Jong Yong Man
Mt. Kumgang, 1998, Jong Yong Man
水冰地坼 shuǐ bīng dì chè
L’eau gèle, la terre se fendille

Selon les analogies propres aux cinq éléments, le froid est associé à l’hiver. Il est yin, par rapport à la chaleur, yang. Contracter, ralentir et figer font partie de ses propriétés. Ainsi, les pathologies induites par le froid, en médecine chinoise, seront par exemple les douleurs sourdes, par stagnation ou ralentissement de la circulation de l’énergie et du sang, ou bien les nausées, les ballonnements, dus à la lenteur de la digestion.

L’énergie des reins et de la vessie, organes ” Eau “, s’affaiblit très vite sous l’effet du froid. La déficience des reins engendre des douleurs lombaires, pouvant conduire aux lumbagos et aux sciatiques, des douleurs de genoux et des problèmes urinaires, mais aussi des symptômes concernant les oreilles ou les dents. Il est donc capital d’entretenir la chaleur interne en hiver, notamment en couvrant les reins, les pieds et le sommet du crâne.

En plus des reins, entretenez en hiver la chaleur de vos pieds. Ceux-ci, par la localisation des méridiens reins-vessie, ont un lien très fort avec les reins. Le seul fait d’avoir les pieds froids affaiblit l’énergie des reins et, par conséquent, rend tout l’organisme vulnérable aux agents pathogènes.

去寒就温 qù hán jiù wēn
On fuit le froid, on recherche la chaleur
無泄皮膚 wú xiè pí fū
Ne laissant rien s’échapper par les couches de la peau
使氣亟奪 shǐ jí duó
De peur d’être dangereusement démuni de ses souffles
此冬氣之應 cǐ dōng qì zhī yīng
Ainsi se conforme-t-on aux souffles de l’hiver

En hiver, l’énergie se concentre, ce qui veut dire qu’elle est moins active à la périphérie du corps. Même si la température ambiante est correcte, les extrémités du corps auront tendance à se refroidir. Ainsi les pieds doivent-ils être bien couverts, non seulement pour marcher dehors mais aussi à l’intérieur.

Le froid, comme l’humidité, remonte depuis la plante des pieds vers le dos et le ventre, créant des troubles de la sphère génitale, urinaire ou digestive, entretenant la stagnation de l’eau et les douleurs lombaires.

Humeur méditative, huile sur toile de lin, 2015, Chen Li
Humeur méditative, huile sur toile de lin, 2015, Chen Li

La médecine traditionnelle chinoise considère que les atteintes par le froid peuvent provenir de l’extérieur par une exposition au froid ou par l’ingestion de trop d’aliments de type froid. On parle alors de froid externe par opposition au froid interne qui se crée à l’intérieur du corps sans qu’il y ait eu exposition directe au froid. Dans ce cas, c’est le ralentissement du métabolisme ou la réduction de l’activité des organes qui génère les symptômes de type froid. La rate, les reins et le cœur sont les plus souvent touchés par ce manque de vitalité, provoquant des symptômes comme une baisse d’appétit, des ballonnements, de la fatigue, de la faiblesse aux membres, des selles molles, des urines claires et abondantes, de l’œdème, de l’impuissance, une baisse de la libido, etc. Les symptômes du froid interne apparaissent généralement plus lentement que ceux du froid externe.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils