L’Empereur Jaune

Gravure sur bois chinoise, figures médicales célèbres, l'empereur jaune, Gan Bozong (période Tang, 618-907)

黄帝 Huáng Dì

L’Empereur Jaune est selon la tradition chinoise un souverain civilisateur de la haute Antiquité qui aurait régné de 2697 à 2597 ou de 2698 à 2598 AEC. Il n’est pas mentionné dans les plus anciennes sources, mais apparaît à l’époque des Royaumes combattants et occupe une place prééminente chez les historiographes de la dynastie Han. Il est le premier des cinq Empereurs dans les Mémoires historiques de Sima Qian et le troisième des trois Augustes dans la préface du Classique des documents par Kong Anguo. Il représentait le souverain idéal pour le courant philosophico-politique huanglao qui eut les faveurs de la cour jusque Han Wudi. À cet égard, de nombreux textes politiques ou techniques furent attribués à lui ou ses assistants, dont les Quatre Livres de Huangdi et le Classique interne de l’empereur Jaune. Divinisé, il est resté un dieu et un immortel taoïste.

Il est considéré comme le père de la civilisation chinoise, particulièrement à partir du XIXe siècle où la définition de la nation chinoise fait l’objet de nombreux débats.

Glossary :
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils