Share This Post

脈 mài

Les mài sont le réseau d’animation qui, par la puissance de ses souffles, retient dans des circulations adéquates un sang ou des liquides pénétrés d’essences. La puissance de leur courant empêche toute fuite, tout débordement.

Trois gros vaisseaux sont visibles sur cette portion de coupe, dont la lumière contient des hématies. En haut à gauche, on observe un vaisseau de grand diamètre dont la paroi est très épaisse, et « crénelée ». Cette paroi est constituée de tissu conjonctif associé à des fibres musculaires lisses. Une tunique de nature conjonctive (bleu) entoure l’ensemble : c’est l’image caractéristique d’une artère musculaire. Les 2 autres vaisseaux, eux aussi entourés de tissu conjonctif, ont une paroi interne beaucoup plus mince. De ce fait, ces vaisseaux peuvent se déformer (vaisseau du centre bas). On observe également certains noyaux de l’intima faisant saillie dans la lumière : c’est l’image caractéristique des veines de gros diamètre. Situé entre ces deux veines, on peut observer une portion de capillaire sanguin, en section longitudinale. Au dessous, une structure présentant une grande lumière mais sans hématies. La paroi est mince, entourée de fibres de collagène, et quelques noyaux sont visibles dans l’intima : c’est un vaisseau lymphatique.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils