Vaisseaux

Les 脈 mĂ i sont le rĂ©seau d’animation qui, par la puissance de ses souffles, retient dans des circulations adĂ©quates un sang ou des liquides pĂ©nĂ©trĂ©s d’essences. La puissance de leur courant empĂȘche toute fuite, tout dĂ©bordement.

脈 mĂ i

Les 脈 mĂ i sont le rĂ©seau d’animation qui, par la puissance de ses souffles, retient dans des circulations adĂ©quates un sang ou des liquides pĂ©nĂ©trĂ©s d’essences. La puissance de leur courant empĂȘche toute fuite, tout dĂ©bordement.

Trois gros vaisseaux sont visibles sur cette portion de coupe, dont la lumiĂšre contient des hĂ©maties. En haut Ă  gauche, on observe un vaisseau de grand diamĂštre dont la paroi est trĂšs Ă©paisse, et « crĂ©nelĂ©e ». Cette paroi est constituĂ©e de tissu conjonctif associĂ© Ă  des fibres musculaires lisses. Une tunique de nature conjonctive (bleu) entoure l’ensemble : c’est l’image caractĂ©ristique d’une artĂšre musculaire. Les 2 autres vaisseaux, eux aussi entourĂ©s de tissu conjonctif, ont une paroi interne beaucoup plus mince. De ce fait, ces vaisseaux peuvent se dĂ©former (vaisseau du centre bas). On observe Ă©galement certains noyaux de l’intima faisant saillie dans la lumiĂšre : c’est l’image caractĂ©ristique des veines de gros diamĂštre. SituĂ© entre ces deux veines, on peut observer une portion de capillaire sanguin, en section longitudinale. Au dessous, une structure prĂ©sentant une grande lumiĂšre mais sans hĂ©maties. La paroi est mince, entourĂ©e de fibres de collagĂšne, et quelques noyaux sont visibles dans l’intima : c’est un vaisseau lymphatique.

%d blogueurs aiment cette page :