Les Iris, 1914, Claude Monet

Les Iris, 1914, Claude Monet

Cette beauté fait d’une série de grandes peintures que Claude Monet a réalisées pendant la première guerre mondiale, expérimentant des motifs familiers à une échelle toujours plus grande.
En l’absence d’un horizon discernable ou d’un sens clair de la profondeur, le spectateur se trouve à la fois au-dessus et au-dessous de cette surface évoquant l’eau, sur laquelle flottent ou émergent diverses formes végétales et florales.
Il faut rester longtemps devant une telle toile pour que les éléments se lisent, puis, mouvants, ils repartent se fondre dans la peinture.
Cette œuvre est restée dans l’atelier de Giverny longtemps après la mort de Monet, en 1926, et n’a été redécouverte que dans les années 1950, après avoir été légèrement endommagée par des éclats d’obus pendant la Seconde Guerre mondiale.