Temple Chenghuang

Temple Chenghuang

Le temple de la ville de l’ancienne ville de Pingyao est un temple taoïste. Le temple se compose de trois temples séparés sur un complexe, couvrant plus de 7 300 mètres carrés. 

Le vaste univers est sans fin

La porte de l'Harmonie Suprême, Cité interdite

An 12 de la dynastie chinoise des Ts’ing… A Tchouen-yun, le petit ramasseur de crottin, la vieille sorcière Pai Taitai a prédit qu’un jour “tous les trésors existant sous le ciel se trouveraient entre ses mains” ; et à Wen-sieou, le cadet de bonne famille, que lui reviendrait “l’écrasant destin de soutenir l’empereur”. Asada Jirô signe ici, dans la grande tradition du XIXème siècle européen, le premier volet d’un roman fleuve, où la vérité historique devient le ferment du romanesque. Aidé par les eunuques de la ruelle des Vieux Nobles, Tchouen-yun pénétrera dans le gynécée de la redoutable impératrice Tseu-hi, par-delà les neuf enceintes de la Cité interdite. Son destin et celui de Wen-sieou croiseront les destinées des plus hautes figures de la cour et se trouveront mêlés aux soubresauts de la fin de l’empire mandchou. Tantôt minutieux, tantôt échevelé, ce roman fait feu de tout bois, brasse réalité avérée et légendes, fouille l’âme des personnages historiques et démonte les ressorts du pouvoir, dont le symbole, la Perle du Dragon conférant le Mandat du Ciel, déchaîne des passions trop humaines

Propos sur le thé

Plantation de thé à Taiwan

Citation sur le thé extraite d’un traité de phytothérapie rédigé sous la dynastie Qing et publiée en 1757.