L’énergie perçante de la vacuité absolue

L’énergie perçante de la vacuité absolue est une des méditations debout du Wudang qi gong.

Lotus dans le vent, détail, 1955, Chang Dai-chien (1899-1983)

Régulations

Réguler le corps

  • Le corps est détendu,
  • les pieds à 45°,
  • les genoux sont débloqués,
  • le sacrum relâché,
  • la porte du destin ouverte,
  • les omoplates et la poitrine relâchées,
  • les aisselles vidées,
  • les épaules détendues jusqu’à l’extrémité des doigts,
  • la tête est suspendue, les cervicales étirées en douceur ce qui fait rentrer le menton,
  • la langue ne touche pas le palais.

Réguler la respiration

  • La respiration est dite naturelle ou bouddhiste.

Réguler le mental

  • L’attention et la respiration sont unifiées,
  • les pensées glissent comme nuages dans le ciel,
  • le mental est calme,
  • l’esprit est joyeux et brillant,
  • on observe ce qui se passe en soi et à l’extérieur en ne s’arrêtant sur rien, sans analyser, sans commenter, sans juger, on contemple.

無際 wú jì fait référence à l’aspect non-manifesté du dao. Wuji est l’intemporalité indifférenciée qui, dans le  diagramme taoïste traditionnel (太極圖說 tàijí túshuō) est représentée par un cercle vide. Dans la cosmologie taoïste, wuji fait référence à un état de non-distinction avant la différenciation en yin et yang qui donnent naissance aux dix mille choses, tous les phénomènes du monde manifesté, avec leurs diverses qualités et comportements.

Effets

  • Établit détente et quiétude,
  • prépare à la méditation de la Petite Circulation Céleste.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.