Thé

茶 chĂĄ

Le thĂ© est probablement l’une des boisons les plus extraordinaires au monde. C’est d’ailleurs la seconde boisson la plus consommĂ©e au monde aprĂšs l’eau. Entre les thĂ©s noirs, verts, blanc, semi-fermentĂ©s, fumĂ©s, parfumĂ©s, compressĂ©s, on estime Ă  plus de 3000 le nombre de variĂ©tĂ© de thĂ©. Mais en fait tous, sans exception, proviennent de la mĂȘme plante : le Camelia Sinensis.

Beaucoup moins toxique et beaucoup plus sain pour la santĂ© que le cafĂ©, il faut savoir cependant l’utiliser pour Ă©viter certains de ces dĂ©sagrĂ©ments.

Le thé dans la médecine traditionnelle chinoise

èŒ¶ć‘łè‹Š, é„źäč‹äœżäșș益思, 民捧, 蜻èș«, æ˜Žç›źă€‚

ç„žć†œæœŹè‰ç»

Avec une saveur amĂšre, le thĂ© aide l’esprit, combat la fatigue, stimule le corps, rĂ©duit le poids, stimule la vision.

Classique de la matiÚre médicale du Laboureur Céleste

Saveurs et nature

  • Amer
  • Doux
  • Frais

Destinataires

Fonctions

  • Clarifie la tĂȘte et les yeux
  • Clarifie la Chaleur, Ă©limine l’agitation
  • Dissipe la stagnation d’aliments
  • AttĂ©nue les mĂ©faits d’un excĂšs d’alcool
  • Favorise la diurĂšse
  • ArrĂȘte la diarrhĂ©e
  • Dissout les mucositĂ©s

Indications

  • CĂ©phalĂ©e, yeux rouges et douloureux, vision trouble due Ă  un Vent Chaleur, comme par exemple dans le rhume des foins.
  • Hypersomnie, confusion mentale.
  • Soif, agitation due Ă  une maladie fĂ©brile, due Ă  une Canicule Chaleur.
  • NausĂ©e, perte d’appĂ©tit, Ă©ructation fĂ©tide, distension et douleur Ă©pigastriques et abdominales dues Ă  une stagnation d’aliments, surtout due aux graisses animales et aux huiles vĂ©gĂ©tales.
  • Sensation de tĂȘte lourde, cĂ©phalĂ©e, nausĂ©e dues Ă  un excĂšs d’alcool.
  • Dysurie, oligurie, urodynie, urines foncĂ©es et peu abondantes, strangurie Chaleur due Ă  une HumiditĂ©-Chaleur sur la Vessie.
  • DiarrhĂ©e due Ă  une HumiditĂ©-Chaleur.
  • Toux avec mucositĂ©s abondantes.
  • Zona.

Utilisations

  • Le thĂ© est consommĂ© en infusion.
  • La consommation moyenne pour bĂ©nĂ©ficier des propriĂ©tĂ©s thĂ©rapeutiques du thĂ© est de 5 Ă  10 g par jour.
  • Pour avoir une action anti-diarrhĂ©ique, il faut en boire une infusion trĂšs concentrĂ©e, trĂšs amĂšre : 10 g de feuilles de thĂ© mises Ă  bouillir dans 200 ml d’eau bouillante, Ă  feu doux pour obtenir un thĂ© trĂšs fort. A boire en 3 Ă  4 fois sur la journĂ©e.
  • Moudre des feuilles de thĂ© et dissoudre la poudre obtenue dans un thĂ© trĂšs fort. Appliquer extĂ©rieurement sur le zona 2 Ă  3 fois par jour.
  • Boire 2 Ă  5 ml 3 Ă  4 fois par jour d’un thĂ© trĂšs fort (faire bouillir Ă  feu doux les feuilles de thĂ©) peut guĂ©rir des entĂ©rites aiguĂ«s ou chroniques.
  • On dit aussi que le thĂ© rend les yeux plus clairs et brillants.

ćŠŸć€«èŒ¶ gƍng fĆ« chĂĄ

Les poÚmes naissent du thé et le thé est beau à cause des poÚmes.
Les poÚmes naissent du thé et le thé est beau à cause des poÚmes.

Il existe un vĂ©ritable art du thĂ© connu par la cĂ©rĂ©monie du thĂ©, qui a un niveau plus Ă©levĂ© devient le 茶道 chĂĄ dĂ o. C’est un art vĂ©ritable car la catĂ©gorie du thĂ©, l’annĂ©e et la rĂ©gion de production, la qualitĂ© et la tempĂ©rature de l’eau, le temps d’infusion, la matiĂšre de la thĂ©iĂšre et de la tasse ainsi que bien d’autres critĂšres sont trĂšs importants et doivent ĂȘtre minutieusement choisis pour tirer le meilleur profit des saveurs du thĂ©. Ce thĂ© se prĂ©pare dans un environnement calme, doucement avec des gestes d’une grande Ă©lĂ©gance qui se rapprochent de la danse ou du taijiquan, il doit ĂȘtre senti pour que l’on soit ĂȘtre imprĂ©gnĂ© de son parfum qui Ă©volue Ă  travers les diffĂ©rentes infusions, goĂ»tĂ© au palais, savourĂ© de façon particuliĂšre pouvant ainsi faire dĂ©couvrir des sensations nouvelles et des univers insoupçonnĂ©s

%d blogueurs aiment cette page :