Le serpent

Le serpent est considĂ©rĂ© comme le petit dragon en Chine. Selon la philosophie chinoise de l'unitĂ© entre le ciel et l'Hohme, les enfants nĂ©s durant l'annĂ©e du serpent sont intelligents, vigilants et calmes. Comme le montrent des documents historiques, des experts estiment que le serpent devait ĂȘtre l'une des origines principales du dragon, car les motifs du dragon sous la dynastie des Xia en Chine provenaient du serpent la plupart du temps.

䌏çŸČ FĂșxÄ« et ć„łćȘ§ Nǚwā reprĂ©sentĂ©s sur les briques peintes datant de la dynastie des Han avaient souvent un corps de serpent ou de dragon, ce qui prouve que ces deux animaux sont souvent considĂ©rĂ©s comme un ensemble dans la culture traditionnelle chinoise et traduisent l'idĂ©e de l'union du yin et du yang.

Le serpent est considéré parfois comme le symbole de l'empereur ou du roi. Selon la légende de l'antiquité chinoise, le serpent est un porte-bonheur pour la bonne récolte, la prospérité de la descendance et la longévité. Des contes folkloriques nous racontent des histoires de l'esprit-serpent transformé en belle fille.

Le Serpent blanc et le Serpent vert, personnages principaux de l'opĂ©ra de PĂ©kin L'Histoire du Serpent blanc, incarnation de la bontĂ© et de la bienveillance, nous font jouir de la beautĂ© aujourd'hui encore. Tsui Hark s'imprĂšgne de cette lĂ©gende pour mettre en scĂšne Green Snake, oĂč ces deux animaux sont insĂ©parables, l'un a 1000 ans, l'autre 500 ans, l'un est blanc, l'autre vert et un jour, ils se transforment en deux jolies filles aprĂšs avoir trouvĂ© le chapelet du bouddha.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.