Blog

Fu Baoshi

Pluie de montagne, 1959, Fu Baoshi

傅抱石

Le peintre Fu Baoshi est né en Chine en 1904, sept ans avant que la Révolution chinoise ne mette fin à 2100 ans de régime dynastique. Il mourut en 1965, des mois avant que le régime communiste chinois ne déclenche la Révolution culturelle.

Il est parti au Japon pour Ă©tudier l’histoire de l’art oriental Ă  l’Ă©cole des beaux-arts de Tokyo en 1933. Il a traduit de nombreux ouvrages du japonais et a menĂ© ses propres recherches sur le sujet. En tant que peintre, il a apportĂ© les Ă©lĂ©ments visuels japonais Ă  la peinture chinoise Ă  l’encre traditionnelle.

Il a Ă©tĂ© le directeur de l’Ă©cole de peinture de la province chinoise Jiangsu et le vice-prĂ©sident de la fĂ©dĂ©ration des artistes chinois. Il a enseignĂ© au dĂ©partement d’art de l’universitĂ© centrale (aujourd’hui l’universitĂ© de Nankin)1. Ses Ĺ“uvres de paysages emploient l’utilisation des points et des mĂ©thodes de l’encrage, en crĂ©ant une nouvelle technique incluant plusieurs variĂ©tĂ©s dans les règles traditionnelles. Il a crĂ©Ă© un style ancien et Ă©lĂ©gant de par son intĂ©gration d’une atmosphère poĂ©tique et grâce Ă  ses techniques de peinture.

L’historien de l’art

Ancienne rĂ©sidence de Fu Baoshi Ă  Nanjing.

Fu a rĂ©digĂ© de nombreuses thèses dans le domaine des beaux-arts, dont la première s’intitule Sur l’Ă©volution de la peinture chinoise. Il a aussi fait des recherches sur l’histoire de la peinture de paysage Ă  partir de la fin du ive siècle, en considĂ©rant notamment les Ĺ“uvres de Gu Kaizhi de la dynastie Jin de l’Est (317-420), Zhan Ziqian de la dynastie Sui (581-618) et Jing Hao de la pĂ©riode des Cinq Dynasties (907-960), ainsi que Wu Daozi, Li Sixun, Li Zhaodao et Zhang Yanyuan de la dynastie Tang (618-907).

Il a notamment collaborĂ© avec l’artiste indien Beohar Rammanohar Sinha, quand celui-ci Ă©tait en visite en Chine en tant que spĂ©cialiste et Ă©missaire culturel entre 1957 et 1959 afin d’« Ă©tablir un pont interculturel et inter-civilisations direct Â».

Le peintre

Le Fu Baoshi Memorial Hall Ă  Xinyu hĂ©berge une exposition permanente de ses Ĺ“uvres.

Appréciant la cascade, 1963, encre et couleur sur papier, Fu Baoshi

Il s’efforce d’imiter des peintures de Gao Kegong et Ni Zan de la dynastie Yuan (1271-1368), Chen Hongshou de la dynastie Ming (1368-1644) et Cheng Sui, Kun Can, Zha Shibiao, Gong Xian, Mei Qing, Wui Li, Yun Shouping et Shitao de la dynastie Qing (1644-1911), devenant ainsi l’un des plus grands maĂ®tres de la peinture chinoise de son temps.

Érudit sur la haute montagne, 1961, encre et couleur sur papier, feuille d'éventail, Fu Baoshi
Érudit sur la haute montagne, 1961, encre et couleur sur papier, feuille d’Ă©ventail

En plus de ses peintures de paysage, Fu Baoshi est aussi un peintre de figures accompli. Ses peintures d’anciens personnages chinois des IIIe et IVe siècles sont particulièrement estimĂ©es.

En tant que leader du mouvement de la Nouvelle peinture chinoise, qui a rĂ©formĂ© la peinture traditionnelle chinoise après 1949, Fu s’est distinguĂ© de ses contemporains par sa grande passion pour l’art, son coup de pinceau innovant et ses compositions uniques. Les rĂ©formes de Fu sont suivies par un groupe d’artistes Ă  Nanjing, oĂą il vit. Il est reconnu comme Ă©tant le fondateurs de la nouvelle Ă©cole des beaux-arts de Jinling, basĂ©e dans cette ville. Elle Ă©tait constituĂ©e d’artistes importants tels que Chen Zhifo (1896-1962), Qian Songyan (1898-1985), Song Wenzhi (1919-1999), Wei Zixi (1915-2002) et Ya Ming (1924-2002).

Fu Baoshi Ă©tait un grand admirateur de Shitao, et Ă  l’âge de 18 ans IL a changĂ© son nom en Baoshi. Il a d’ailleurs Ă©crit une chronique sur cet artiste, rapportant ses expĂ©riences vitales et ses activitĂ©s sociales, ainsi que ses crĂ©ations artistiques. Fu Baoshi a admis qu’il a mĂŞme Ă©tĂ© obsĂ©dĂ© par son Ă©tude de la peinture de Shi Tao.


You might be interested in …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :