L’approche corporelle

Portrait de Jean Klein

Un timbre contient tous les autres timbres. Un accord contient tous les autres accords. Il faut que nous ayons une écoute bipolaire, une écoute interne, qui s’accorde à l’intérieur et à l’extérieur. Nous devons écouter ce qui se passe à l’intérieur du corps, et ce qui vient du soit- disant extérieur. A strictement parler, il n’y a ni extérieur ni intérieur.
Selon Jean Klein, la notion de relation, chère à l’Occident, présuppose l’existence d’une séparation entre les objets et les personnes. Il déclare, de son point de vue, que cette séparation ainsi que toute idée de relation est une « fiction du mental » alors que la réalité serait une « totalité unifiée » ou « indifférenciée ».

Les âmes sensibles

Les gens du voyage, détail, Marc Chagall

Les âmes sensibles ont besoin de repos, de pauses, de silence. De s’écouter, de se rencontrer, de ne pas se sentir seule dans leur diversité. Elles ont besoin de beauté, d’harmonie, d’échanges authentiques et profonds, d’essence pure, pour se ressourcer et continuer de donner de la lumière au monde.

Le livre de l’écoute

Illumination du Buddha, IIe-IIIe siècle EC, art du Gandhâra, Kushâna en Inde du Nord.

L’approche corporelle : Jean Klein Notre corps est un bel instrument de musique, comme un Stradivarius, mais il doit être accordé. Nous sommes l’accordeur. Afin d’accorder cet instrument qui est si sensible, si secret, il faut une métamorphose totale de soi- même, et ceci ne peut se faire que lorsque nous faisons un avec notre … Lire la suite