Share This Post

Lectures

Les âmes sensibles

Les gens du voyage, détail, Marc Chagall

Le anime sensibili hanno bisogno di riposo,
pause, silenzio.
Di ascoltarsi, di incontrarsi,
di non sentirsi sole nella loro diversità.
Hanno bisogno di bellezza, di armonia,
di scambi autentici e profondi,
di essenze pure,
per ricaricarsi e poter così continuare
a dare luce al mondo.
Hanno bisogno di musica vera,
di fiori, di alberi da abbracciare,
di vivere con gli animali,
di cantare, di ridere, di leggerezza.
Hanno bisogno di fare ciò che amano,
perchè è ciò per cui sono venute.
Hanno bisogno di libri scritti con l’anima,
di esprimere la loro voce nell’arte,
come nell’azione, nella vita di ogni giorno.
Hanno bisogno di fare ciò in cui credono,
ciò che per loro ha davvero un senso,
di fare dei loro pensieri le loro azioni,
di coerenza fra ciò che sentono e ciò che
mettono in pratica ogni giorno.
Hanno bisogno di comunicare con tutte la creature,
in modo libero e personale,
di imparare a distinguere le voci delle loro Guide,
degli antenati, degli spiriti liberi della Terra.
Hanno bisogno di imparare a fidarsi, a leggere i segni,
a distinguere le energie sottili della natura,
degli elementi e di tutti gli esseri.
Hanno bisogno di lottare e difendersi,
quando è necessario, senza sensi di colpa,
di imparare a schermarsi, a proteggersi, a dire no.
Hanno bisogno di immedesimarsi nel vento,
di farsi abbracciare dall’acqua,
di scoprire i sentimenti dei cristalli,
di scaldarsi ad ogni fuoco che incontrano,
per riuscire ad equilibrare la loro emotività.
Ma soprattutto,
hanno bisogno di capire che la loro sensibilità
è il loro vero, ancestrale, scintillante
e indomabile potere.

Alessandra Pallanca

Les âmes sensibles ont besoin de repos,
de pauses, de silence.
De s’écouter, de se rencontrer,
de ne pas se sentir seule dans leur diversité.
Elles ont besoin de beauté, d’harmonie,
d’échanges authentiques et profonds,
d’essence pure,
pour se ressourcer et continuer
de donner de la lumière au monde.
Elles ont besoin de vraie musique,
de fleurs, d’arbres à câliner,
de vivre avec les animaux,
de chant, de rire, de légèreté.
Elles ont besoin de faire ce qu’elles aiment,
parce que c’est pour ça qu’elles sont venues.
Elles ont besoin de livres écrits avec des âmes,
pour exprimer leur voix dans l’art,
comme en action, dans la vie quotidienne.
Elles ont besoin de faire ce en quoi elles croient,
ce qui a vraiment du sens pour elles,
pour faire de leurs pensées leurs actes,
de cohérence entre ce qu’elles ressentent et ce que
elles pratiquent tous les jours.
Elles ont besoin de communiquer avec toutes les créatures,
librement et personnellement,
pour apprendre à distinguer les voix de leurs Guides,
des ancêtres, des esprits libres de la Terre.
Elles doivent apprendre à faire confiance, à lire les signes,
pour distinguer les énergies subtiles de la nature,
des éléments et de tous les êtres.
Elles ont besoin de se battre et de se défendre,
quand c’est nécessaire, sans culpabilité,
pour apprendre à se protéger, à se protéger et à dire non.
Elles ont besoin d’empathie avec le vent,
d’être embrassées par l’eau,
pour découvrir les sentiments des cristaux,
pour se réchauffer à chaque feu qu’elles rencontrent,
pour pouvoir équilibrer leurs émotions.
Mais surtout,
elles doivent comprendre que leur sensibilité
c’est leur vrai ancestral, pétillant
et indomptable pouvoir.

J’ai peint les murs clairs
J’ai peint les musiciens, les danseurs en scène
Avec du bleu, du rouge, du jaune
Pour vous j’ai peint le tabernacle

Jouez, chantez, bondissez
Vous jouiez le rôle du vieux Roi
Avec moi. Vous m’engloutissiez
On riait aux larmes

Avec vous, silencieux
Nous sauterons jusqu’à la lune
Dans la nuit blanche
On entendra de nouveau votre voix »

Marc Chagall, Poèmes, 1909-1972

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :