perception

Kibong Rhee

L'eau est l'élément principal qui informe les peintures de paysage éphémères de Kibong Rhee. L'artiste croit que l'eau, sous toutes ses formes, incarne la fugacité de la vie, existant quelque part entre les mondes spirituel et physique. Kibong intègre ces qualités dans son travail, mettant l'accent sur la mutabilité des formes et notre perception d'elles. En superposant du plexiglas transparent sur une toile, il crée des scènes peintes du monde naturel qui sont brumeuses et oniriques, presque des apparitions.

Le problème de la conscience dans les traditions bouddhiques

L’âme, écrit en effet Augustin, ne peut se connaître comme en un miroir. De ce théorème, nombre de philosophes médiévaux tirent que contrairement à ce que soutient Aristote et les péripatéticiens, l’âme ne se connaît pas comme elle connaît les autres choses, à savoir : par représentation ou par abstraction, et que de ce fait elle ne se connaît pas non plus comme une autre chose ni comme un autre. Elle se connaît comme présence à soi, dans, par et comme cette présence.

Voir ce qu’elles sont vraiment

Lors de campagnes militaires entre 170 et 180, Marc Aurèle écrit ses pensées comme source d'inspiration et d'amélioration personnelle. Les Pensées sont considérées comme un chef-d'œuvre de littérature et de philosophie, et contiennent les principales maximes du stoïcisme.

Miya Ando

Miya Ando est une artiste américaine dont la peinture et la sculpture s'articulent autour des thèmes de la perception et du rapport au temps. Ando est une descendante des fabricants d'épées de Bizen et a passé son enfance entre un temple bouddhiste au Japon et la ruralité de la Californie du nord.

Fujiwara Yasumasa joue de la flûte au clair de lune

Ce célèbre triptyque de Yoshitoshi dépeint l’histoire de 藤原 保昌 Fujiwara Yasumasa, un noble gentilhomme et un joueur de flûte […]