Saison

季節 jì jié

Les saisons chinoises ont une définition solaire. Elles débutent toujours entre les solstices et les équinoxes. Les saisons chinoises ne correspondent pas à celles établies aujourd’hui, dans les pays occidentaux. Le solstice et l’équinoxe ne désignent pas le début de la saison mais leur milieu. On retrouve bien sûr nos quatre saisons : printemps, été, automne et hiver.

La civilisation chinoise considérant que l’être humain est relié à l’univers, cela implique des échanges d’énergie. Les saisons ont une influence sur la qualité du souffle. C’est pourquoi la théorie des cinq mouvements s’applique également aux saisons. Ainsi, le printemps est associé au bois, l’été au feu, l’automne au métal et l’hiver à l’eau. L’élément terre est parfois considéré comme une cinquième saison, qui correspondrait à ce que l’on appelle l’été indien, où le plus souvent comme ’une période inter-saisonnière de 18 jours qui précède chaque saison. Cette période permet la transformation du souffle d’une saison à l’autre.

Paysage dans quatre saisons, quatre rouleaux suspendus, encre et couleurs sur soie, Yun Shouping (1633-1690)
Paysage dans quatre saisons, quatre rouleaux suspendus, encre et couleurs sur soie, Yun Shouping (1633-1690)
Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils