L'Ecriture du monde

Esdras, alias Cassiodore, in Codex Amiatinus

Avec l’Ecriture du monde, François Taillandier nous transporte en plein VIe siècle de notre ère à Varenne dans une période de grands troubles politiques. L’empire romain se délite, est envahi par les Barbares, les Angles et les Saxons se disputent les îles britanniques. Le clivage entre l’orient et l’occident est en train de naître. Dans un monde à la foi très différent et pourtant similaire au nôtre, soumis à des conflits et des guerres intestines, les hommes se battent pour le pouvoir dans des luttes sans merci.

Qu'est-ce qui caractérise un bon professeur d'arts martiaux ?

Jonathan Bluestein

Traduction de l’article de Jonathan Bluestein paru dans Cook Ding’s Kitchen.
Ce qui est demandé pour être un professeur d’arts martiaux dans la société d’aujourd’hui est malheureusement très faible. Tout imbécile peut se présenter comme tel. Beaucoup inventent leurs propres titres, certificats et diplômes, tandis que d’autres les reçoivent de ceux qui l’ont fait auparavant.

Instinct

Étude de Michel-Ange pour le Dôme de Saint-Pierre, Palais des Beaux-Arts de Lille

« Actuellement, comment se fait-il que ce qui est solide en nature soit aussi ce que nous jugeons beau dans l’art, ou l’imitation ? C’est que la solidité ou plus généralement la bonté est la raison continuelle de notre approbation ; cette bonté peut être dans un ouvrage et ne pas paraître, alors l’ouvrage est bon, mais il n’est pas beau. Elle peut y paraître et n’y pas être, alors l’ouvrage n’a qu’une beauté apparente. Mais si la bonté y est en effet, et qu’elle y paraisse, alors l’ouvrage est vraiment beau et bon. » – Denis Diderot

L'accroupissement

Un jeune garçon à Delhi, en posture accroupi

L’art oublié de l’accroupissement est une révélation pour les corps ruinés par la position assise.
Traduction de l’article « The forgotten art of squatting is a revelation for bodies ruined by sitting » de Rosie Spinks parue sur le site Quartzy  le 9 novembre 2017.

Kayama Matazō

Ondes de printemps et d'automne, 1966, Matazo Kayama

加山 又造 Kayama Matazō fut un peintre japonais Nihonga du XXe siècle, né à Kyoto en 1927. Ses œuvres donnent l’impression d’un croisement entre une peinture et une photographie. En 1950, il a commencé à incorporer des éléments discrets du cubisme , ainsi que des éléments du futurisme italien dans sa série de peintures centrées sur les oiseaux et autres animaux.

Leçon de vie

Yang Chengyu, Zhao Bin, 1930

Traduction de la cinquième partie « Leçon de vie » de l’article 杨澄甫 paru dans l’encyclopédie Baidu décrivant la biographie du grand maître de tai-chi-chuan Yang Chengfu.

Le Taoïsme

Lao Zi sur son buffle, suivi par un disciple

En cette époque où la Chine grandit en puissance, le taoïsme, que les Chinois définissent comme « leur religion », fait de plus en plus parler de lui. En Occident, nombreux sont les thérapeutes et les praticiens de techniques psychocorporelles qui font référence à la pensée et à la philosophie issues de Lao Tseu. Mais quel est-il vraiment ? Quarante années de recherche de sinologues sont mises à profit par Pierre-Henry de Bruyn pour explorer une tradition jusqu’alors fort méconnue.

L’esprit pénétrant de la vertu martiale

Traduction de la troisième partie « L’esprit pénétrant de la vertu martiale » de l’article 杨澄甫 paru dans l’encyclopédie Baidu décrivant la biographie du grand maître de tai-chi-chuan Yang Chengfu.

Des compétences martiales sans égales

Yang Chengfu avec sa femme et trois de ses fils Yang Zhen Guo, Yang Zhenming et Yang Zhenji

Traduction de la deuxième partie « Des compétences martiales sans égales » de l’article 杨澄甫 paru dans l’encyclopédie Baidu décrivant la biographie du grand maître de tai-chi-chuan Yang Chengfu.

Floraison tardive

Portrait de Yang Chengfu

Traduction de la première partie « Floraison tardive » de l’article 杨澄甫 paru dans l’encyclopédie Baidu décrivant la biographie du grand maître de tai-chi-chuan Yang Chengfu.

Minjung Kim

Encre sur papier mûrier Hanji, Minjung Kim

Créer implique de consumer son identité, de s’oublier en se mettant au diapason de son souffle, pour que surgisse un mouvement spontané. Dans la présence à l’instant, le geste se réalise en relation avec la matière. Un dialogue s’instaure, sans que l’on sache d’où provient l’intention.

Takemusu Aiki

O Senseï Moriheï Ueshiba, le fondateur de l’aïkido.

Takemusu Aiki regroupe les enseignements du fondateur de l’aikido, le vénérable Ueshiba Morihei. Parmi l’abondance des livres sur l’aïkido, Takemusu Aiki est l’œuvre qu’il faut toujours garder sur soi car il exprime sans détour l’esprit du vénérable Morihei.

Aller à la barre d’outils