Lectures

Le courage

Extrait du discours prononcé par Jean Jaurès en 1903 devant des lycéens, dans lequel il invite la jeune génération à ne pas céder au fanatisme et à faire preuve de courage en cherchant et en diffusant la vérité.

Sérendipité

Depuis une dizaine d’années, le nom sérendipité est entré dans l’usage en français. Il s’agit d’un emprunt de l’anglais serendipity, « don de faire par hasard des découvertes fructueuses », un mot créé par Horace Walpole et qu’il avait tiré d’un conte oriental, Les Trois Princes de Serendip (1754), Serendip ou Serendib étant une ancienne transcription anglaise de Sri Lanka, ce dernier étant lui-même composé du sanscrit Sri, « souveraineté, richesse, éclat », et Lanka, primitivement Langkâ, que l’on a rapproché du grec lagkanein, « obtenir par le sort ». Serendip est donc cette terre bénie des dieux où la fortune semble être offerte à chacun.

Quatorze poèmes sur la plantation de bambou

Mesurant dix mètres de long, les Poèmes sur la plantation de bambou se compose de quatorze poèmes et essais écrits en écriture standard, courante, cursive et sceau. Li Dongyang l'achève en 1516 pour son neveu par alliance Zhang Ruji. L'artiste et le destinataire aimaient beaucoup le bambou et les plantaient souvent ensemble.

L’art d’agir

Extrait de la Bhagavad Gîtâ ou l'art d'agir de Colette Poggi. Texte phare de la pensée indienne depuis vingt-quatre siècles, à l'image de l'Odyssée d'Homère en Occident, la Bhagavad Gîtâ est également reconnue comme l'une des sources majeures de la philosophie du yoga. Comprendre la Bhagavad Gîtâ, c'est accorder nos actes, nos paroles et nos pensées au dharma, à l'Ordre cosmique. Elle nous concerne tous pour habiter la planète, apaiser nos relations, bien conduire notre vie, prendre soin d'autrui, réaliser notre vocation profonde, agir et s'accomplir car « ce que j'accomplis, m'accomplit » (Vimala Thakar).

Céder

Traduction de l'article Yielding de Radhasri. Il concerne le yoga mais il pourrait s’appliquer tout au tant au qi gong ou au tai-chi-chuan.

Le Jardin des rochers 

Ecrit directement en français en 1936, Le Jardin des rochers est le premier grand roman de Nikos Kazantzaki. Il y rend compte de sa découverte du Japon et de la Chine. Qu'il soit question d'architecture, de gastronomie, de spiritualité, de relations entre les femmes et les hommes ou encore de nature, tout est évoqué avec force détails et sensualité. Oscillant entre récit historique et récit de voyage, cet ouvrage est aussi une tentative d'autocritique du mode d'agir et de pensée occidental. Sans oublier la question de la recherche d'une liberté - liée pour Kazantzaki à une collaboration victorieuse avec toutes les forces de la vie - qui parcourra l'ensemble de son œuvre.

Mettre en jeu tous ses sens

L'Histoire de la poésie chinoise: de Florence Hu-Sterk déroule un fil d'Ariane dans le corpus monumental et encore peu connu de la poésie chinoise. Il tente d'offrir un panorama aussi complet que possible de cette poésie, des origines à la fin de la dynastie des Song (XIIIe). Durant cette période en effet, se développe une écriture poétique d'une richesse qui restera inégalée par la suite.

Bouddha avec pluie, nuages, tonnerre et éclairs

Lorsqu’un nuage devient pluie, nous pourrions être tentés de dire que le nuage est mort. Mais nous savons que la vraie nature du nuage, H2O, n’est pas morte du tout. Elle est devenue pluie. Si nous voulons voir la vraie nature du nuage, nous devons nous libérer du signe « nuage ». La mort d’un nuage est en même temps la naissance de la pluie. — Thích Nhất Hạnh

Derrière les apparences

1962, l’historien de la Grèce Jean-Pierre Vernant écrit, dans le cadre d’une collection « Mythes et religions » dirigée par George Dumezil aux Presses Universitaires de France un ouvrage assez bref : Les origines de la pensée grecque. Il montre que la première philosophie, héritière d’une réflexion morale et politique est fille de la cité. Elle poursuit une révolution des pratiques et des croyances dans le monde des Hommes dont il décrit minutieusement la genèse. 

Famille

En tissant avec une gourmande complexité les fils de cette double investigation, Chang Kuo-Li, rédacteur en chef d’un quotidien taïwanais, élabore une intrigue palpitante qui est aussi un regard au scalpel sur les zones d’ombre de son pays. Ou comment planent le spectre de la corruption autant que les délires autoritaires de certains. Cet extrait nous invite à découvrir le caractère 家.

Un lieu n’est jamais juste ce lieu

Qu'il se trouve sur la place de Furstenberg à Paris, devant le temple de Poséidon en Crète ou au cimetière marin à Sète, Antonio Tabucchi est toujours sensible à la beauté fragmentaire des lieux, à l'émotion qu'ils suscitent et aux regrets qu'ils symbolisent parfois. Son écriture cherche toujours à saisir la signification des endroits, villes, monuments ou paysages dans nos existences, plutôt que de les décrire.

Les Charités d’Alcippe

Alcippe offre son cœur aux Sirènes, son âme aux statues de marbre, son corps aux morts et, déjouant ainsi la Mort, existe à tout jamais dans ce qu'il a donné. Tel est le thème du poème qui donne le titre à ce recueil dont voici un extrait.