Lectures

Les Charités d’Alcippe

Alcippe offre son cœur aux Sirènes, son âme aux statues de marbre, son corps aux morts et, déjouant ainsi la Mort, existe à tout jamais dans ce qu'il a donné. Tel est le thème du poème qui donne le titre à ce recueil dont voici un extrait.

Deux cerisiers amoureux

Deux cerisiers amoureux, nés loin l'un de l'autre, se regardaient sans pouvoir se toucher. Nuage, Tempête et Montagne les virent et s'en émurent.

Mutations

Le dernier livre de Chantal Maillard, Las venas del dragón, nous propose de revoir nos modèles de pensée à partir des enseignements des trois courants de la sagesse chinoise : le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme, afin d'y intégrer quelques problématiques qui pourraient être bénéfique non seulement pour chacun de nous, mais pour la société et la planète, comme une certaine éducation du caractère, une sagesse et une politique de l'habitat qui dépasse le discours écologique ou le besoin de silence et d'attention.

Préceptes spatiaux

Les arts de la mémoire ont initié, dans la Grèce de l'Antiquité, un chemin vers l'art total, en associant pour la première fois, lieux et mémoire, espace et temps, représentation et mouvement, image et pensée.

Faire l’homme

Comment devenir un homme, bien spécial en son espèce, et fort individué, sinon en lisant ces Fables, sinon, donc, en associant des animaux, sinon en écoutant leurs questions et réponses, sinon en mimant leurs gestes, sinon en composant son visage de museaux et de becs, son corps de crinières et de queues ?

Dynasties chinoises

中國朝代 zhōngguó cháodài L’histoire de la Chine est rarement aussi nette que ne le laisse entendre son étude systématique par dynastie : […]

L’ordre étrange des choses

C’est à une réflexion radicalement nouvelle et profondément originale sur les liens qu’entretiennent les origines de la vie, l’émergence de l’esprit et la construction de la culture qu’Antonio Damasio nous convie dans ce livre.

Des soirs, de l’étendue et du silence

Un film synthétise cette omniprésence de la lecture à l’image : Pierrot le fou (1965). Cette œuvre, un des six films conçus et réalisés dans la période « Anna Karina », porte à son point de perfection ce chassé-croisé entre lecture et cinéma. Peut-être d’abord parce que le film lui-même, avec sa succession de « chapitres » annoncés par la voix off de Jean-Paul Belmondo, mime la lecture d’un livre.

Wuji, l’aspect non-manifesté du dao

無際 wú jì fait référence à l'aspect non-manifesté du dao. Wuji est l'intemporalité indifférenciée qui, dans le  diagramme taoïste traditionnel (太極圖說 tàijí túshuō) est représentée par un cercle vide. Dans la cosmologie taoïste, wuji fait référence à un état de non-distinction avant la différenciation en yin et yang qui donnent naissance aux dix mille choses, tous les phénomènes du monde manifesté, avec leurs diverses qualités et comportements.

Ce que je fais avec ce que je suis

Au-delà de ce que je suis de par l’hérédité et de ce qu’on a fait de moi par le milieu […]

La merveille qu’est la vie elle-même

l y a un grave malentendu au départ. Les gens ne reconnaissent pas la merveille qu'est la vie elle-même, ce globe terrestre qui tourne dans le chaos et les entraîne dans son cours à travers les âges. Ce qui manque aux hommes de notre temps, c'est la dimension cosmique, ce sentiment de l'aventure de l'esprit, au-delà de la réalité apparente.

Un acte sans désir

Cheng Man Ching est décrit par ses étudiants comme un exemple de dévouement et d’engagement total envers les arts chinois, […]