Lectures

Yoga
Lectures, Pratiques add comment

Yoga

Le mot yoga vient de la racine sanskrite yuj qui signifie lier, unir, attacher, atteler sous le joug, ou diriger et concentrer son attention, ou encore utiliser et mettre en pratique. Elle signifie aussi union ou communion. C’est l’union même de notre volonté avec la volonté de Dieu.

Cerveau et silence
Lectures add comment

Cerveau et silence

Nous en avions l’intuition, les neurosciences l’expliquent désormais : lorsque nous favorisons le silence acoustique, mais aussi attentionnel, visuel ou méditatif, notre cerveau bascule dans un état très particulier. C’est cette déconnexion qui l’aide à se régénérer, à évacuer les toxines conduisant aux maladies neurodégénératives. Mieux : le silence sous toutes ses formes est bénéfique pour la créativité, la mémorisation, voire la construction de notre « moi ».

Balade d’hiver, couleurs d’automne
Lectures add comment

Balade d’hiver, couleurs d’automne

Henry David Thoreau ne s’est jamais contenté d’admirer la Nature. Depuis sa retraite au milieu des bois, à Walden en 1845, jusqu’à ses longues promenades dans les forêts de la Nouvelle-Angleterre, il n’a eu de cesse de la parcourir. Jour après jour, il a scrupuleusement consigné dans son Journal, dont « Balade d’hiver » (1846) et « Couleurs d’automne » (1862) sont tirés, chaque détail observé au cours de ses excursions et la moindre variation du paysage.

Les yeux ouverts
Lectures add comment

Les yeux ouverts

Il y a cette immense liberté de l’animal, enfermé certes dans les limites de son espèce, mais vivant sans plus sa réalité d’être, sans tout le faux que nous ajoutons à la sensation d’exister. C’est pourquoi la souffrance des animaux me touche à tel point. Comme la souffrance des enfants : j’y vois l’horreur toute particulière d’engager dans nos erreurs, dans nos folies, des êtres qui en sont totalement innocents .

Tout est sensible
Lectures add comment

Tout est sensible

Nerval est un poète français du début du XIXème siècle.
Son poème intitulé « Vers dorés » est le dernier sonnet du recueil Les Chimères, composé de 12 sonnets, paru en 1853 à la fin des Filles du Feu. Nerval y condamne la vanité de l’homme, tout en nous présentant l’omniprésence de la vie de dans la nature

La déclaration !
Lectures, Pratiques add comment

La déclaration !

Le 10 octobre, nous sommes allés à la fête la plus merveilleuse qui soit. Je n’aurais pas pu souhaiter mieux. Nous avons été invités par Henry Korman, notre ami architecte. Une centaine d’étudiants du professeur Cheng Man Ching, l’instructeur de taijiquan le plus célèbre du comté, lui ont organisé une fête d’adieu au sous-sol de l’auberge Hwa Yuan Szechuan, à East Broadway.

Traduction d’un article du New Yorker du 29 octobre 1973 intitulé Hold It !

Aller à la barre d’outils