Lectures

La terre était douce sous la peau

C'est pourquoi les vieux Indiens se tenaient à même le sol plutôt que de rester séparés des forces de vie. S'asseoir ou s'allonger ainsi leur permettait de penser plus profondément, de sentir plus vivement ; ils contemplaient alors avec une plus grande clarté les mystères de la vie et ils se sentaient plus proches de toutes les forces vivantes qui les entouraient … — Standing Bear

Sapientia

« Il est un âge où l’on enseigne ce que l’on sait ; mais il en vient ensuite un autre où l’on enseigne ce que l’on ne sait pas : cela s’appelle chercher. Vient peut-être maintenant l’âge d’une autre expérience : celle de désapprendre, de laisser travailler le remaniement imprévisible que l’oubli impose à la sédimentation des savoirs, des cultures, des croyances que l’on a traversés. » — Roland Barthes

Une transformation silencieuse

La douceur est une énigme. Incluse dans un double mouvement d'accueil et de don, elle apparaît à la lisière des passages que naissance et mort signent. Parce qu'elle a ses degrés d'intensité, parce qu'elle a une force symbolique et un pouvoir de transformation sur les êtres et les choses, elle est une puissance.

La tablette aux cent caractères

La tablette aux cent caractères est un petit classique sur la méditation et l'immortalité attribué à Dongbin.

Le maître de thé et le samouraï

"The Tea Master" est un court métrage d'Aaron Au. Il s'agit d'un vieux maître de thé qui est défié par un épéiste qu'il rencontre. Il porte avec lui une épée impériale qui lui a été donnée par l'Empereur lui-même. Cependant, le maître de thé ne sait pas manier une épée. Il cherche désespérément une solution pour faire face au défi qui pourrait lui coûter la vie !

De tout, il resta trois choses

Publié pour la première fois en 1956, O Encontro Marcado est l'une des principales œuvres de l'écrivain brésilien Fernando Sabino . Écrit à Rio de Janeiro entre 1954 et 1956, le livre est considéré comme un roman formateur et contient de nombreuses informations autobiographiques.

Orioles de Bai Juyi

Poème de Bai Juyi calligrafié par Nangong Yanxiaoer.

En présence de Cheng Man Ching

William C. Phillips, étudiant dévoué et enseignant de taijiquan riche de plus de cinquante ans d'expérience, nous emmène dans le voyage de sa vie dans les arts martiaux et en particulier, ses leçons et expériences avec Cheng Man Ching, le maître des cinq excélences, , qui amena le taijiquan en Occident dans les années 1960.

Orphée initié

Cheminant trois fois vers un semblable aval, ce livre longe le fleuve musical qui descend des bruits du Monde vers le sens des langues et les performances des sciences ; une voie chantante comparable traverse les mouvements des foules ou les émotions du corps pour s'épanouir en paroles. Ainsi coule un flot sonore entre les puissances ou la force des choses et les appels échangés en signes codés ; ainsi chute, en cascade, la descente de l'énergie vers l'information, l'intervalle géant qui sépare le dur et le doux.

Sois vivant dans tout ce que tu fais !

Rien ne peut être fait sans la solitude. Je me suis créé une solitude que personne ne soupçonne. Il est très difficile aujourd’hui d’être seul, car nous avons des montres. Avez-vous vu un saint avec une montre ? J’ai pourtant cherché partout pour en trouver un, même chez les saints qui passent pour les patrons des horlogers. — Pablo Picasso

Savoir et sagesse

Le paragraphe 1 du chapitre VI du Zhuangzi est intéressant parce qu’il met en évidence que l’homme est destiné à chercher le savoir et non à se satisfaire d’une sagesse limitée. Nous avons ici un témoignage d’une attitude qu’il est légitime de rapprocher de la philosophie occidentale, en tant qu’elle se distingue de la sagesse. L’homme véritable est celui qui assume le caractère incomplet de la connaissance humaine et qui malgré cela continue de chercher

Le boucher Ding

L’histoire du boucher Ding, sûrement l’une des plus célèbres et des plus commentées du Zhuangzi, propose une théorie de la connaissance, non pas livresque mais comme savoir-faire. L’activité est la conséquence d’habitudes précises acquises au cours du temps et mis en pratique de manière spontanée.

  • 1
  • 2
  • …
  • 16