Aller à la barre d’outils

La culture martiale

Zhong Ding, a en commun avec la majorité des associations d’arts martiaux traditionnels, d’être une famille. Nous partageons des valeurs communes, une culture commune et des pratiques connexes. Au cœur de ce partage il y a notre expérience  commune: l’entraînement. Pour la plupart d’entre nous pratiquer notre chemin martial ou Dao, notre chemin intérieur, demande une discipline quotidienne. C’est quelque chose que nous partageons avec tous les représentants de notre tradition qui nous ont précédés, et c’est quelque chose que nous transmettrons à ceux qui viendront après.
Un tel entraînement peut parfois être une lutte quotidienne impliquant le corps, le mental et l’esprit; c’est parfois une libération joyeuse des soucis et des problèmes quotidiens. La nature de notre entraînement peut changer de jour en jour, de saison en saison mais elle est toujours là. Même quand la vie nous laisse peu de temps pour la pratique physique réelle, elle peut toujours être là dans les moments de repos, de contemplation et de réflexion. Elle est toujours là pendant que nous redressons notre colonne vertébrale et prenons une profonde respiration rafraîchissante. C’est ainsi que nous déplaçons notre conscience vers les sensations intérieures de notre corps. C’est ainsi que nous faisons “la main de la belle dame”, ou comme nous sommes gracieusement d’accord avec un point de vue opposé.
Peu importe notre nationalité, notre race, notre credo, notre position dans la vie, nos tendances politiques, nous sommes unis par cet entraînement. Notre fraternité  repose sur cette fondation. et même si nous ne nous entraînons pas temporairement , ou (peut-être le pensons-nous) de façon permanente; nous avons toujours cette expérience partagée en commun.

– Nigel Sutton
中 zhōng
milieu, centre,  central, intérieur, parmi, moitié
定 dìng
décider, fixer, tranquille, calme, fixe, déterminé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :