Regards

La fleur de prunier

La fleur de prunier

梅花 méhuā

La fleur de prunier est connue depuis plus de mille ans à travers la poésie et la peinture chinoise.

Elle est la fleur de l’hiver, annonciatrice du printemps. Le prunier est le premier arbre à fleurir dans l’année, avant même que ses feuilles se soient développées et même sous la neige. On dit que sa floraison est d’autant plus belle que la plante a subi les rigueurs de l’hiver.

四君子 sì jūnzǐ

Ensemble avec le bambou, l’orchidée et le chrysanthème, ces quatre plantes sont considérées comme les quatre gentilshommes de la peinture chinoise. L’expression compare les quatre plantes à 君子 jūnzǐ, l’homme de bien du confucianisme.

Trois amis de l'hiver, encre sur papier, Zhao Mengjian
Trois amis de l’hiver, encre sur papier, Zhao Mengjian

La fleur de prunier est quelquefois utilisée pour symboliser 煉丹 liàndān, l’alchimie taoïste, et elle fait alors référence aux cinq agents. Elle fait aussi référence à la persévérance requise dans l’étude des arts internes et à la fin de l’hiver de l’être humain, quand le printemps du naturel le touche, l’enveloppe dans ses pétales accueillantes. C’est une représentation de notre résilience. Les légendes chinoises disent que 仙人 xiānrén, les immortels taoïstes, se nourrissent de fleurs de prunier et que 老子 Lǎozǐ serait né au pied d’un prunier.

La disposition resserrée des cinq pétales de la fleur de prunier symbolisent l’harmonie, l’unité des différentes parties de notre corps, des êtres humains entre eux et de tout ce qui existe. Cette floraison, à la fin de l’hiver, dans le grand froid et la neige abondante, une floraison qui revient chaque année, infailliblement, évoque la force de la vie, l’espoir, la vaillance, la ténacité, la continuité, la santé et la longévité.

Fleur de prunier, encre et couleur sur papier, Pu Ru 1896-1963
Fleur de prunier, encre et couleur sur papier, Pu Ru 1896-1963


La fleur de prunier représente aussi la retenue et la simplicité. En effet, elle fleurit et donne à voir sa beauté pendant que les autres fleurs se préparent, puis elle leur laisse la place dès que celles-ci apparaissent. Son travail est alors achevé.


Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils