Regards

La fleur de prunier

La fleur de prunier

æą…èŠ± mĂ©huā

La fleur de prunier est connue depuis plus de mille ans à travers la poésie et la peinture chinoise.

Elle est la fleur de l’hiver, annonciatrice du printemps. Le prunier est le premier arbre Ă  fleurir dans l’annĂ©e, avant mĂȘme que ses feuilles se soient dĂ©veloppĂ©es et mĂȘme sous la neige. On dit que sa floraison est d’autant plus belle que la plante a subi les rigueurs de l’hiver.

曛搛歐 sĂŹ jĆ«nzǐ

Ensemble avec le bambou, l’orchidĂ©e et le chrysanthĂšme, ces quatre plantes sont considĂ©rĂ©es comme les quatre gentilshommes de la peinture chinoise. L’expression compare les quatre plantes Ă  搛歐 jĆ«nzǐ, l’homme de bien du confucianisme.

Trois amis de l'hiver, encre sur papier, Zhao Mengjian
Trois amis de l’hiver, encre sur papier, Zhao Mengjian

La fleur de prunier est quelquefois utilisĂ©e pour symboliser 煉äžč liĂ ndān, l’alchimie taoĂŻste, et elle fait alors rĂ©fĂ©rence aux cinq agents. Elle fait aussi rĂ©fĂ©rence Ă  la persĂ©vĂ©rance requise dans l’Ă©tude des arts internes et Ă  la fin de l’hiver de l’ĂȘtre humain, quand le printemps du naturel le touche, l’enveloppe dans ses pĂ©tales accueillantes. C’est une reprĂ©sentation de notre rĂ©silience. Les lĂ©gendes chinoises disent que 仙äșș xiānrĂ©n, les immortels taoĂŻstes, se nourrissent de fleurs de prunier et que è€ć­ Lǎozǐ serait nĂ© au pied d’un prunier.

La disposition resserrĂ©e des cinq pĂ©tales de la fleur de prunier symbolisent l’harmonie, l’unitĂ© des diffĂ©rentes parties de notre corps, des ĂȘtres humains entre eux et de tout ce qui existe. Cette floraison, Ă  la fin de l’hiver, dans le grand froid et la neige abondante, une floraison qui revient chaque annĂ©e, infailliblement, Ă©voque la force de la vie, l’espoir, la vaillance, la tĂ©nacitĂ©, la continuitĂ©, la santĂ© et la longĂ©vitĂ©.

Fleur de prunier, encre et couleur sur papier, Pu Ru 1896-1963
Fleur de prunier, encre et couleur sur papier, Pu Ru 1896-1963


La fleur de prunier représente aussi la retenue et la simplicité. En effet, elle fleurit et donne à voir sa beauté pendant que les autres fleurs se préparent, puis elle leur laisse la place dÚs que celles-ci apparaissent. Son travail est alors achevé.


Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils