Lectures

L’observation de soi

L’observation de soi

Je manque de vĂ©ritable volontĂ©. Je n’ai pas de volontĂ© propre. Je suis au contraire une crĂ©ature d’habitudes : l’habitude pense pour moi, l’habitude parle pour moi, et l’habitude agit pour moi, en mon nom. Je ne choisis pas, l’habitude choisit Ă  ma place. Je n’ai pas de volontĂ© propre, je suis une machine, une marionnette, dirigĂ©e par des habitudes placĂ©es en moi par d’autres durant mon enfance, conduite par des systĂšmes de connaissances et de croyances empruntĂ©s, qui ne sont pas le fruit de ma propre crĂ©ation. Je suis un ĂȘtre inconscient, intĂ©rieurement endormi et incapable d’agir par moi-mĂȘme. Qui plus est, je ne le vois pas. Le simple fait de le suggĂ©rer aux gens soulĂšve immĂ©diatement colĂšre, animositĂ© et dĂ©ni. Nous ne nous voyons pas nous-mĂȘmes car nous ne savons pas comment nous observer. Je ne peux pas voir que ma volontĂ© me fait dĂ©faut, car le voir me demanderait l’honnĂȘtetĂ© la plus impitoyable envers moi-mĂȘme, honnĂȘtetĂ© qu’il me faudra beaucoup de temps pour acquĂ©rir. Seule l’observation patiente, consciencieuse et honnĂȘte de moi-mĂȘme, sur une longue pĂ©riode de temps, me donnera la volontĂ© nĂ©cessaire pour une telle honnĂȘtetĂ©.

Red Hawk in L’Observation de soi

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils