dragon

Le baiser du dragon

La bouche du dragon sans cornes est, dans la mythologie chinoise, l'un des Neuf fils du dragon. Il est représenté dans des décorations de toits impériaux et d'autres motifs ornementaux dans l'architecture et l'art traditionnels chinois .

Kennin-ji

禅居庵 建仁寺 Le Kennin-ji, ou Zuiryusan Kennin-ji, est un temple bouddhiste zen d’obédience de l’école Rinzai situé à Kyoto. Il fut fondé en 1202 par Eisai. C’est le temple […]

L’éclat des dragons

En marchant dans la Cité Interdite, l'éclat des dragons brille en tous lieux. Le dragon de la Cité interdite plane non seulement dans la salle solennelle, mais danse également dans la vie des vêtements, des meubles, des tasses et de la vaisselle.

Les robes dragon

Le rituel de broder des motifs de dragon sur la robe de l'empereur, cependant, remonte à la dynastie des Zhou (11e siècle-256 av. J.C.). Mais il a fallu attendre la dynastie des Qing (1644-1911) pour qu’on l’appelle « robes du dragon » et qu’elle devienne une partie du système de tenue officielle. La robe brodée avec des motifs de dragon était faite à l'usage exclusif d'un empereur.

Un trône en laque au Neuf Dragons

Marco Almeida, spécialiste de la céramique chinoise et des œuvres d'art chez Christie’s à Londres, explique pourquoi le savoir-faire artisanal, le talent et le symbolisme dramatique et détaillé qui transparaissent dans ce magnifique trône en laque à trois couleurs le rendent digne d'un empereur.