La contemplation dans les textes taoïstes

Bouddha Shakyamuni, en pierre calcaire finement sculptée, dynastie Tang

Pour pouvoir retracer l’histoire des pratiques contemplatives, nous devons d’abord être en mesure de définir ce que nous entendons par contemplation. Les praticiens modernes préfèrent généralement utiliser des termes à la mode comme la pleine conscience, souvent définis comme une conscience consciente et une acceptation sans jugement. Bien que cela puisse bien fonctionner pour certaines formes de pratiques, pour une étude plus historique, nous devons nous fier aux termes, définitions et contexte taoïstes et bouddhistes chinois.

Le livre de l’écoute

Illumination du Buddha, IIe-IIIe siècle EC, art du Gandhâra, Kushâna en Inde du Nord.

L’approche corporelle : Jean Klein Notre corps est un bel instrument de musique, comme un Stradivarius, mais il doit être accordé. Nous sommes l’accordeur. Afin d’accorder cet instrument qui est si sensible, si secret, il faut une métamorphose totale de soi- même, et ceci ne peut se faire que lorsque nous faisons un avec notre … Lire la suite

Bouddha au temps des neurosciences

Bouddha couché, Temple de Gal Vihara, Sri Lanka

Dans ce livre, James Kingsland s’appuie sur des recherches de pointe pour montrer comment la méditation agit sur le cerveau et pourquoi elle est utile pour atteindre un meilleur bien-être mental et physique.

La méditation

Portrait de Xiaolan Zhao

Une philosophie unique sous-tend cette tradition de guérison ; une façon de vivre pour les femmes qui est libératrice et qui leur redonne leur pouvoir. Le Dr Xiaolan Zhao donne un bon aperçu des théories fondamentales de l’énergétique chinoise. Elle propose un programme de santé dynamique redonnant sa place au corps et à l’esprit.

Quitter la montagne aux trésors les mains vides

Portrait du professeur Cheng Man Ching par Kenneth Van Sickle

Le taiji quan semble simple. Les progrès en matière de pratique méditative que ce soit immobile ou en mouvement consiste à vaincre une résistance initiale. Les maîtres chinois qualifient cette expérience d’esprit du singe.

Au-delà de la pratique de la méditation, il y a l’attitude

Portrait de Tsu Yun

Citation de Tsu Yun.
虚云 Xūyún, né en 1840 et mort en 1959 en Chine, à l’âge de 119 ans, fut un moine bouddhiste et un maître chán renommé. Il vécut dans le Yunnan et parcourut dans sa vie des milliers de kilomètres à pied lors de pèlerinages.

La méditation de Pleine conscience

Bouddha couché, temple de Gal Vihara, photographie de Frédéric Soreau

On prête moult vertus à la méditation de Pleine conscience. Mais que cache ce sponsoring débridé ? Est-ce la réalité ? Réponse de Geneviève Hamelet, présidente de l’Association pour le Développement de la Mindfulness en France, qui balaie de nombreuses idées reçues.

Cultivons le calme

Photographie d'un brûleur d'encens du temple Guoqing

Moins nous sommes capables de maintenir la stabilité en nous-même, plus nous pouvons être déséquilibré et perturbé par notre environnement. Inversement, plus nous pouvons rester stables, plus nous pouvons clairement reconnaître ce qui se passe autour de nous sans sombrer dans l’anxiété ou la paralysie.

Pourquoi faut- il mettre la méditation au centre des thérapies ?

Méditation en cobalt, 1997, Fabienne Verdier

Professeur émérite de médecine, Jon Kabat-Zinn enseigne la “méditation de la pleine conscience”, technique destinée à aider les gens à surmonter leur stress, leur anxiété, leur douleur et leur maladie. Il promeut une compréhension plus approfondie des différentes façons de connaître et de sonder la nature de l’esprit, les émotions et la réalité.

Médecine, méditation et neurosciences. C’est vraiment à cette zone de rupture de la nouvelle approche scientifique, que touche ce qu’on appelle la médecine intégrative. Cette médecine a mis un certain temps en France à se développer à cause de l’héritage de René Descartes, avec cette considération qu’il a développée selon laquelle le corps et l’esprit seraient complètements séparés, alors que nous savons que fondamentalement ils ne sont pas séparés du tout, au contraire… C’est extraordinaire de voir que la méditation se développe ainsi dans les champs de la santé, de la médecine, de la psychologie et de l’éducation.

Doit-on faire un travail sur soi avant de pratiquer la méditation ?

La pratique de la méditation ne peut pas se déployer dans sa pleine potentialité, s’il n’y a pas un questionnement au regard de qui je suis, quelle est ma vraie quête, quel est mon vrai besoin. Le fait d’être en bonne santé, a tout à voir avec la façon dont on se relie à soi-même. Ainsi les nouveaux travaux en sciences montrent que la possibilité d’être en bonne santé est reliée à la façon dont on entre en relation, à la fois avec soi-même, mais aussi avec les autres.

Cette conférence se situe dans la suite des conversations scientifiques avec le Dalaï Lama qui se sont tenues à l’Université de Strasbourg, le 16 septembre dernier.Jon Kabat-Zinn, fondateur de la clinique de réduction du stress, UMass Medical School Center for Mindfulness in MedicineHealth Care, and Society.