Share This Post

Lectures

Éloge du risque

Portrait d'Anne Dufourmantelle par Roberto Frankenberg

Car nous voulons l’insouciance au prix de la servitude. Et ne pas avoir à penser cette servitude. La psychanalyse a tenté, elle, de l’explorer., les pionniers du moins, Rivers, Freud, Ferenczi, Tausk, Lacan, Winnicott et quelques autres : eux nous ont rappelé que nous étions les héritiers d’une histoire qui nous traversait et dont l’origine nous restait inconnue, que nous étions infusés de désirs dont nous préférions ne rien savoir, d’idéaux caduques et attachants, d’une peau de bébé retournée vers le ciel adulte qui collait à notre cœur jusqu’à l’instant de notre mort, et que tout cela, de plus, nous l’avions voulu… que nous nous y abreuverons avec délectation et imagination, et fanatisme parfois. Tandis qu’être mortel ne cesse de s’oublier et de se rappeler à nous intempestivement. Admettre que nous pouvons faire autrement qu’être victimes des circonstances, non pas parce que le hasard n’existerait pas (c’est la pensée magique ou religieuse), ni parce que le réel ne ferait pas effraction dans nos vies, mais parce que la manière dont nous nous laissons entamer par lui, quel que soit son degré de gravité, de férocité même, dépend de nous et de notre manière de nous mouvoir dans un monde ouvert, mouvant, accidenté, irreprésentable d’une certaine manière. 
Et si l’on se contentait de « ne pas tenir à soi », de se délester de ses propres repères, d’entrer en non-conformité avec soi …

Anne Dufourmantelle

Ce livre fait l’éloge de la prise de risque à une époque où la sécurité nous est donnée comme valeur principale. Il traite, dans de courts chapitres des divers registres où l’on rencontre le risque : la vie amoureuse, la séparation, la dépendance mais aussi la vie sociale, le langage ou les biotechnologies.

Autour de cette question centrale : qu’est-ce que risquer sa vie, à savoir prendre le risque de vivre vraiment ?

Anne Dufourmantelle

Docteur en philosophie (Sorbonne) et diplômée de Brown Univesity, Anne Dufourmantelle a enseigné à l’école d’architecture UP6-la Villette, et donnait un séminaire à l’Institut des Hautes Etudes en Psychanalyse à l’ENS. Elle a dirigé une collection d’essais chez Stock intitulée “L’autre pensée” et exerce en tant que psychanalyste à Paris. Parmi ses autres publications notables : “La femme et le sacrifice” (2006), “L’Eloge du risque” (2011), “Puissance de la douceur” (2013), “Défense du secret” (2015). Elle est morte accidentellement le 21 juillet 2017.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

1 Comment

  1. Anne D. a pris un sacré risque au prix de sa vie… elle est morte emportée par les eaux en tentant de sauver un enfant de la noyade…
    A quel degré nos destins sont-ils façonnés par nos convictions ?

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils