Share This Post

Pratiques

La pratique du qi gong

Tortue montée par un immortel etbcrapaud, brique estampée, terre cuite, Han de l'Ouest, photographie Dominique Clergue

Le qi gong (氣功 qì gōng) est une pratique quotidienne pour remédier à nos déséquilibres énergétiques résultant de fluctuations de notre inactivité ou de surmenage. Le souffle (氣 qì) est reconstitué en tonifiant les essences (精 jīng) et en cultivant l’esprit (神 shén). En termes simples, cela signifie mouvoir le corps et calmer l’esprit pour favoriser ou restreindre le flux énergétique.

Il ne s’agit pas tant des exercices que nous faisons que de la raison pour laquelle nous les choisissons et de la manière dont nous les exécutons. Il existe d’innombrables exercices de qi gong, mais tous mettent en œuvre notre corps et notre esprit.

Le travail interne (内功 nèi gōng) est exprimé extérieurement (外功 wài gōng) en tant que forme (形 xíng), mais pratiqué (练 liàn) en interne (内 nèi) en tant que fonction.

En général, les exercices de taiji qi gong comprennent une trinité d’engagements :

  • exercices gymniques.,
  • respiration abdominale et thoracique,
  • méditation interne avec l’esprit intention (心意 xīn yì).

Le cœur recherche l’immobilité, le corps recherche le mouvement et laisse la respiration conduire notre corps à percevoir, découvrir et ressentir. Grâce à la pratique, les mondes intérieur et extérieur deviennent un, le corps et l’esprit ne font qu’un, et chaque instant est ressenti.

Fondamentalement, nous examinons ce que nous pouvons normalement faire sous un nouveau éclairage qui nait des connaissances que nous avons accumulées par une pratique régulière (功 gōng) pour nous affiner au fil du temps. Avant de pouvoir avancer, nous devons construire une base solide. Le progrès vient naturellement et ne devrait jamais être forcé. Le travail interne s’efforce de minimiser la force musculaire (力 lì) et de supprimer les restrictions internes auto-générées.

Le qì comme l’eau ne peut pas être poussé sans entraîner une déviation négative. Le travail interne ne vise pas à augmenter la capacité aérobie, mais à améliorer la qualité et la facilité de la respiration. Il ne cherche pas à nous rendre spéciaux, mais naturels et en harmonie avec notre environnement.

Ce n’est pas la construction de l’ego, mais la libération de l’ego.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :