Regards

L’art du royaume de Dali

L’art du royaume de Dali

Cette statue du Bouddha Maravijaya, en alliage de cuivre doré, du Royaume de Dali (937-1253), vient de retourner en Chine. Finement sculptée et richement dorée, le bouddha assis en padmasana, les mains en bhumisparsa mudra, vêtu d’une riche robe monastique plissée laissant l’épaule droite et le bras découverts, le visage serein aux yeux mi-clos sous l’urna, les oreilles aux longs lobes, la chevelure coiffée de petites boucles retenues en un chignon orné de l’ushnisha.

Le style sculptural Dali est distinct des cultures bouddhistes voisines en Chine et au Tibet, comme le montre la robe de la statue, aux plis qui descendent pour recouvrir la cheville droite passée par-dessus la jambe gauche et le drapé partant de l’épaule gauche laissant l‘autre dénudée.

L’art du Royaume de Dali a été révélé tardivement, grâce aux travaux d’une universitaire américaine, Helen Burwell Chapin (1892-1950), publiés en 1944. Ils permettaient d’apprendre notamment qu’un grand nombre de représentations de l’Éveillé pouvant lui être rattachées étaient dispersées dans les collections occidentales.

大理国 Dàlǐguo

Le Royaume de Dali qui dura de 937 à 1253, faisant suite au Royaume de Nanzhao, vivait abrité au sein de vallées situées à la jonction de routes commerciales, d’où sa richesse et sa rencontre avec des styles venus aussi bien d’Inde que du Tibet ou d’autres peuplades du nord de l’immense Chine. Ses temples se sont rempli de l’or de milliers de statues de bronze. Un or qui les recouvre aujourd’hui encore.

Il s’agissait d’un royaume Bai, correspondant approximativement à l’actuelle province chinoise du Yunnan. Fondé en 937 par Duan Siping, il fut gouverné par la dynastie Duan. Sa capitale était Dali, située au bord du lac Erhai, sur les contreforts du plateau tibétain. Il fut dirigé par 5 rois dont les règnes sont divisés en 22 ères royales. Le royaume est conquis par les Mongols en 1253. Les rois de Dali continuèrent de gouverner la région en tant que vassaux des Mongols et ce jusqu’en 1382, date de la conquête du Yunnan par la dynastie Ming.

Vajrapani, Chine, Royaume de Dali, XIII° siècle
Vajrapani, Chine, Royaume de Dali, XIII° siècle

En 1274, la province du Yunnan est créée par le pouvoir central Yuan. Depuis cette époque, la région a toujours fait partie de la Chine. Les deux principales religions de l’État sont le confucianisme et le bouddhisme.

Le bouddhisme a commencé à prospérer dans la région à partir de la fin du Royaume de Nanzhao, pour atteindre son apogée pendant le Royaume de Dali. Il y est pratiqué le bouddhisme Ari du vajrayāna où le régime est végétarien. Durant les 22 périodes royales du Royaume de Dali, sept comprennent l’intronisation de bhikshus. Dix des 22 rois de Dali se sont retirés de la vie publique pour devenir moines.

Le rituel tantrique faisait partie de la pratique bouddhiste dans le royaume, en témoigne les sceptres de foudre et les poignards rituels, dont beaucoup se trouvent maintenant au Musée provincial du Yunnan, à Kunming.

En 1976 a été découverte, dans un temple de ce royaume, une représentation identique au style du VIIIe siècle, sous la Dynastie Tang. L’influence du bouddhisme semble donc être très profonde et ancienne dans le Royaume de Dali.

Sculpture de bouddha en bois, royaume de Dali, Xe-XIe siècle
Bouddha en bois, royaume de Dali, Xe-XIe siècle
Représenté assis en padmasana, les mains en dhyanamudra, vêtu de l’habit monastique ceinturé à la taille, le visage méditatif aux traits fins, les cheveux en boucles coiffés en usnisha, importantes traces de laque rouge et or
Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils