cognition

Le taijiquan comme traitement de la maladie de Parkinson

Les dernières recherches montrent que l'entraînement au taijiquan est propice au traitement de la maladie de Parkinson et à la prévention de la maladie d'Alzheimer. Le professeur Shengdi Chen du département de neurologie de l'hôpital Ruijin de l'école de médecine de l'université Jiao Tong de Shanghai vient de publier des articles dans les revues médicales internationales faisant autorité, Translational Neurodegeneration and Alzheimer's & Dementia, indiquant que l'entraînement à long terme du taijiquan peut améliorer efficacement le symptôme moteur chez les patients atteints de la maladie de Parkinson et retarder considérablement le déclin cognitif chez les patients atteints de troubles cognitifs légers.

Dessiner pour voir

Pourquoi un architecte du 21e siècle devrait-il se donner la peine de dessiner à la main ? Il existe, après tout, une abondance d'outils numériques facilement disponibles qui font que les stylos et les crayons ne semblent guère plus que des artefacts primitifs. Ils sont peut-être considéré avec affection, mais aussi charmants soient-ils, ils n'ont pas plus de rapport avec l’architecture contemporaine que les chevaux de labour en ont pour l'agriculture ou les machines à écrire pour la presse d'aujourd'hui.