Share This Post

Lectures / Pratiques

Préceptes spatiaux

Le palais de la mémoire, illustration de Sam Falconer

Simonide de Céos

Le palais mental

La Fontaine évoque le personnage et sa légende dans sa fable Simonide préservé par les Dieux. Simonide de Céos était un poète lyrique, né en 556 AEC. Alors qu’il était invité à un banquet, le toit de la salle s’effondra et il fut le seul survivant. Mais les familles des défunts ne pouvaient reconnaître leurs proches, tant ils avaient été abîmés sous les décombres. Simonide de Céos réussit à les identifier, en se souvenant où était placé chaque convive dans la salle.

Le palais mental est une technique de mémorisation utilisant un lieu ou un trajet que vous connaissez déjà. Vous allez associer aux différentes étapes de votre trajet une image qui correspondra à l’idée que vous souhaitez retenir.

Des chemins tracés relient des positions définies

Soit la Poule, boîte noire contenant les œufs d’or: certes alignés un à un dans le temps, mais accumulés ensemble dans cet espace, non. Boîte détruite et parsemée de morts, la maison où dîne Simonide contient des préceptes spatiaux, précieux pour la mémoire: autour de la table, les invités se répartissaient de telle façon. Grande boîte de nuit, la salle de l’hôte où les Rats festinent contient quelques secrets de la formation collective, où le parasite vole dans le dos et à l’insu de l’hôte. Immense comme une terre, l’île de Circé recueille les passions non dites des marins qui veulent devenir des bêtes et refusent tout retour à l’état d’homme. Boîte à l’extérieur éblouissant, la peau du Léopard développe dans l’espace les beautés développées par le Singe dans le temps.

Simonide montre comment une suite liée de positions dans l’espace s’inscrit aisément dans la mémoire. Placé sous le Corbeau, le Renard reçoit le fromage qui chute comme si la vanité tombait dans la bouche du flatteur : Spinoza le dit, les passions descendent dans l’espace de la pesanteur ; et si, le long de cette avalanche, une citrouille chutait, plutôt qu’un gland, sur notre nez ? De même, en amont de l’Agneau, le Loup discourt comme le prédécesseur parle à celui qui tient la place de l’aval: la férocité descend le talweg comme la gourmandise ou la sottise chutaient par le poids. Face à face ou vis-à-vis, le Renard et la Cigogne, hôtes malgré elle et malgré lui, invitus invitam, placent devant eux, comme pour se défendre de l’autre, des objets qui ressemblent, par la forme et la fonction, à leur bec ou à leur bouche: tromper symétrise la crainte d’être trompé, tuer symétrise la terreur d’être tué… Un Rat mange, en second, dans le dos d’un hôte, premier; un autre Rat dévore, en troisième position ; que le premier prenne, soudain, la quatrième place, dans le dos des trois ainsi placés en série, et tout le système s’effondre ; qu’il revienne à sa place, et tout le système reprend : fondées sur la fraude, les séquences sociales s’effacent dès lors qu’elles sont connues et se reconstituent de manière foudroyante avec l’aveuglement… Et comment oublier le chemin pécuniaire qui court vers la ville, où s’empresse, légère, la laitière haut lestée de son pot au lait ? Ou la piste paradoxale sur laquelle s’évertue la Tortue d’Ésope ou de Zénon pour tenter de battre, non de vitesse, certes, mais de prudence et de travail, la flèche volant dans le jour ou le Lièvre aux longues oreilles d’âne ? Comment ne pas se souvenir du volume que la Grenouille cherche à occuper d’une improbable obésité bovine, espace qui fait échec à la similitude attribuée à Thalès et à Euclide? Et de cette autre étendue envahie par le Chêne, arbre formidable qui résiste à la tornade et aux oura gans, mais tout autrement occupée par le Roseau pour mieux plier sans rompre dans la brise et la bise? Et de ce point d’hé sitation ou de bifurcation, oui, de domestication, où se trouve l’ombre d’un Chien-Loup, prêt à se métamorphoser en Loup prédateur, à droite, ou en Chien-Parasite, à gauche ?

Sous le Corbeau, le Renard; face à la Cigogne, le même Renard; en aval du Loup, l’Agneau; derrière l’hôte, le Rat; vers la ville, la laitière; à l’arrivée, la Tortue, devant le Lièvre; dans l’espace du Taureau, la Grenouille; poussés par le vent, le Chêne et le Roseau…

Dans des boites délimitées, des chemins tracés relient des positions définies.

Michel Serres in La Fontaine

Sherlock, comment créer son fameux palais mental

La série télé britannique a remis au goût du jour le principe de palais de la mémoire utilisé par le détective pour se rappeler de nombreuses choses.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils