détente

En présence de Cheng Man Ching

William C. Phillips, étudiant dévoué et enseignant de taijiquan riche de plus de cinquante ans d'expérience, nous emmène dans le voyage de sa vie dans les arts martiaux et en particulier, ses leçons et expériences avec Cheng Man Ching, le maître des cinq excélences, , qui amena le taijiquan en Occident dans les années 1960.

Le mot relax dans la pratique du tai chi chuan

Le tai chi chuan est difficile à apprendre. Se détendre en pratiquant le tai chi chuan est la phase la plus difficile à passer. Pour se détendre l'esprit d'une personne est le plus grand obstacle à surmonter dans la pratique du tai chi. Il faut un grand effort pour former et exercer son esprit pour se détendre.

Sur la question de “Song”

松 sōng en gros, "être dans un état ​​de non-tension", est l'âme du tai chi chuan, mais c'est également une notion souvent mal comprise. Beaucoup de pratiquants de tai chi chuan croient, à tort, que pour être "Song", nous ne devrions pas utiliser toute la force, étant de sorte totalement "détendu", sans tension dans nos muscles ou nos articulations. Toutes ces idées sont, en fait, diamétralement opposés à la compréhension correcte de "Song", causant chez de nombreux praticiens, souvent après de nombreuses années de pratique, un arrêt dans leur progrès.

Tension et détente

Delsarte a découvert cette loi du rythme de la vie, que dans tout mouvement corporel, existe une alternance équilibrée et rythmique, une phase de détente précédant nécessairement une phase de tension, et toute tension étant suivie par une détente.