entraînement

Considérations sur la pratique du taijiquan

Au début de l'apprentissage du Tai Chi Chuan, la forme est d'abord pratiquée. Par étude de la forme, on entend la mémorisation et l'imitation minutieuses des différentes positions sous la direction d'un maître. Les élèves doivent se concentrer sur l'apaisement de leur Qi et sur la mémorisation, l'analyse et l'imitation calmement des positions. (... ) Lors de l'entraînement, il faut se concentrer sur les mouvements corrects. Lorsqu'on maîtrise une position, on passe à la suivante de cette manière, on prend progressivement la forme complète. — Yang Chengfu

Le taijiquan comme traitement de la maladie de Parkinson

Les dernières recherches montrent que l'entraînement au taijiquan est propice au traitement de la maladie de Parkinson et à la prévention de la maladie d'Alzheimer. Le professeur Shengdi Chen du département de neurologie de l'hôpital Ruijin de l'école de médecine de l'université Jiao Tong de Shanghai vient de publier des articles dans les revues médicales internationales faisant autorité, Translational Neurodegeneration and Alzheimer's & Dementia, indiquant que l'entraînement à long terme du taijiquan peut améliorer efficacement le symptôme moteur chez les patients atteints de la maladie de Parkinson et retarder considérablement le déclin cognitif chez les patients atteints de troubles cognitifs légers.

O Sensei, qu’est-ce que l’aïkido ?

Le matin où j’ai parlé à O-Sensei de mon voyage, je suis allé le voir après l’entraînement. Il était assis dans […]

Aspects scientifiques de l’entraînement postural

Voici un aperçu des adaptations physiologiques susceptibles de se produire pendant l'entraînement postural utilisé dans divers styles d'arts martiaux

Qu’est-ce que cela signifie de s’entraîner quotidiennement ?

L'entraînement quotidien est la base, le fondement même pour développer les compétences martiales. Tout artiste martial ayant réussi dans l'histoire de ces pratiques a bâti son succès sur une assise solide de compétences essentiellement construites sur une base quotidienne. Dans les arts martiaux chinois ce que cette pratique développe est appelé gōng fu.

Quelle est la première chose à faire ?

Traduction d'un article de Nigel Sutton paru dans Facebook.

Quitter la montagne aux trésors les mains vides

Le taiji quan semble simple. Les progrès en matière de pratique méditative que ce soit immobile ou en mouvement consiste à vaincre une résistance initiale. Les maîtres chinois qualifient cette expérience d'esprit du singe.

Entraîner quán sans gōng, à la fin tous les efforts sont vains

On entend souvent cette phrase gans la pratique du taijiquan. Quelle en est la signification ?

Vers une pratique parfaite

Traduction des articles de Nigel Sutton publié sur Facebook