Ne pas se laisser prendre au dépourvu

Le professeur Cheng Man Ching en train de faire un cours magistral avec les étudiants Ed Young et Tam Gibbs assis à ses côtés.

Le grand maître Cheng Man Ching recommandait une pratique quotidienne pour maintenir et augmenter durablement nos niveaux d’énergie. De cette façon, lorsque la maladie envahit le corps, notre corps et notre esprit y feront face avec un état de santé élevé

Taiji quan et qi gong référencé dans le Vidal

Démonstration qi gong et éventail du taijiquan en 2023 à l'EHPAD de Rulhe animée par Isabelle Lepachelet, photographie de Dominique Clergue

Le Taïchi Chuan et le Qi Gong sont désormais reconnus comme « approches thérapeutiques complémentaires » (Rapport de l’Académie de médecine de mars 2013). Par leurs expressions multiples, elles peuvent accompagner l’individu à chaque âge de sa vie : de l’enfance au 4ème âge.

Un acte sans désir

Portrait du professeur Cheng Man Ching

Cheng Man Ching est décrit par ses étudiants comme un exemple de dévouement et d’engagement total envers les arts chinois, et en particulier envers le taijiquan. En effet, tout en défendant également les aspects de santé du taijiquan et son utilisation pour la défense personnelle, Cheng Man Ching a vu la culture de soi dans … Lire la suite

Pourquoi pratiquer le taijiquan en ces temps de confinement ?

La main du professeur Cheng Man Ching

La pratique régulière du taijiquan peut augmenter la flexibilité et la force et réduire les facteurs de risques cardiovasculaires telles que l’hyperlipidémie ou l’hypertension. L’accent mis sur une posture correcte signifie que le taijiquan peut insuffler une plus grande conscience du corps et de la façon dont il se déplace dans l’espace. Le taijiquan
être pratiqué n’importe où, notamment à la maison en ces temps de confinement.