De soi-même, on s’ouvre

Portrait de Claude Regy

« Créer des images en écoutant le silence » : écoutez le grand homme de théâtre Claude Régy faire l’éloge de la lenteur, en 1999.

Les âmes sensibles

Les gens du voyage, détail, Marc Chagall

Les âmes sensibles ont besoin de repos, de pauses, de silence. De s’écouter, de se rencontrer, de ne pas se sentir seule dans leur diversité. Elles ont besoin de beauté, d’harmonie, d’échanges authentiques et profonds, d’essence pure, pour se ressourcer et continuer de donner de la lumière au monde.

Une transformation silencieuse

Bras de Seine près de Giverny

La douceur est une énigme. Incluse dans un double mouvement d’accueil et de don, elle apparaît à la lisière des passages que naissance et mort signent. Parce qu’elle a ses degrés d’intensité, parce qu’elle a une force symbolique et un pouvoir de transformation sur les êtres et les choses, elle est une puissance.

S’assoir en silence

Paroles du ciel, eau-forte, 2020, Fudezuka Toshihisa

Le son est une vague d’énergie silencieuse. En tant qu’objet de perception, il a besoin d’un organe de perception pour être entendu, comme l’oreille. Il faut aussi de la conscience. Les insensibles n’écoutent pas. Un esprit humain peut entendre, mais ne pas écouter. Il peut écouter et ne pas entendre. Il peut y avoir un son sous la forme d’une onde énergétique, qui provoque une sensation dans le tympan, mais aucune conception ou discrimination n’a lieu sans une prise de conscience d’instant en instant.

Dans un rose d’aurore

Mer avec nuages et trois bateaux, aquarelle, 1946, Emil Nolde

C’était sur des surfaces unies et planes comme celles de la mer que, par un matin d’orage déjà tout empourpré, commençait, au milieu d’un aigre silence, dans un vide infini, l’œuvre nouvelle, et c’est dans un rose d’aurore que, pour se construire progressivement devant moi, cet univers inconnu était tiré du silence et de la nuit.

 Marcel Proust in La Prisonnière : À la recherche du temps perdu

La lumière des temps de silence

Staircase J,Yamamoto Keisuke

Le travail de Yamamoto Keisuke est un mélange inhabituel et rare de technique magistrale, de curiosité philosophique et de gravité émotionnelle.

Cerveau et silence

Le Voyageur contemplant une mer de nuages, 1818, huile sur toile, Caspar David Friedrich

Nous en avions l’intuition, les neurosciences l’expliquent désormais : lorsque nous favorisons le silence acoustique, mais aussi attentionnel, visuel ou méditatif, notre cerveau bascule dans un état très particulier. C’est cette déconnexion qui l’aide à se régénérer, à évacuer les toxines conduisant aux maladies neurodégénératives. Mieux : le silence sous toutes ses formes est bénéfique pour la créativité, la mémorisation, voire la construction de notre « moi ».

Cultivons le calme

Photographie d'un brûleur d'encens du temple Guoqing

Moins nous sommes capables de maintenir la stabilité en nous-même, plus nous pouvons être déséquilibré et perturbé par notre environnement. Inversement, plus nous pouvons rester stables, plus nous pouvons clairement reconnaître ce qui se passe autour de nous sans sombrer dans l’anxiété ou la paralysie.