Le Wudang nei dan gong

Les mouvements du Wudang nei dan gong ont pour but de cultiver l’énergie vitale Ă  partir des Ă©nergies de la nature.l’essence, le souffle) et l’esprit.

Sur la route du temple doré

æ­Šç•¶ć…§äžč抟 wǔdāng nĂši dān gƍng

La plupart des gens qui connaissent les arts chinois du qi gong ou du tai chi chuan, ont probablement entendu parler des monts Wudang (æ­Šç•¶ć±± wǔ dāng shān) ou montagnes de Wudang. De nombreuses formes de qi gong, sont considĂ©rĂ©s comme liĂ©s Ă  Wudang soit directement,  soit Ă  des fins de rĂ©putation ou parce qu’il y a un vague lien avec Wudang.  L’un des plus cĂ©lĂšbres systĂšmes taoĂŻstes de qi gong relĂšve cependant de la  tradition de l’école Porte du Dragon (韍門掟, lĂłng mĂ©n pĂ i).

Le wu dang nei dan gong est un des rares qi gong  (æ°ŁćŠŸ qĂŹ gƍng) qui proposent de cultiver l’alchimie interne (慧äžč nĂši dān) Ă  partir de postures debout et d’une sĂ©rie de mouvements alors qu’en gĂ©nĂ©ral la pratique de pratique de l’alchimie interne est proposĂ©e assis. 

Ce qi gong a Ă©tĂ© transmis par le maĂźtre Pei Xirong (èŁŽé”ĄèŁ PĂ©i XÄ«rĂłng), maĂźtre taoĂŻste de l’école Porte du Dragon dont il Ă©tait un disciple officiel de la 17e gĂ©nĂ©ration. Lui-mĂȘme l’avait reçu d’un moine taoĂŻste du nom de Xu Benshan. Il a Ă©tĂ© diffusĂ© en France par son disciple Peter Moy et son Ă©pouse Ming Jie Chiang, et enseignĂ© par Yves RĂ©quĂ©na.

Les Monts Wudang sont le berceau des arts énergétiques internes. Ce qi gong est issu de l'enseignement des monastÚres taoïstes.. Il développe l'harmonie en soi et autour de soi. Il s'agit d'unir mouvements, respiration, concentration et esprit serein. Son enseignement s'organise autour de deux séries de mouvements dynamiques et de postures statiques.

Les mouvements du Wudang nei dan gong ont pour but de cultiver l’énergie vitale Ă  partir des Ă©nergies de la nature, Son but est d’agir sur les trois composantes essentielles de la personne, les trois joyaux (䞉毶 sān bǎo) que sont l’essence (çČŸ jÄ«ng), le souffle ( æ°Ł qĂŹ) et l’esprit (焞 shĂ©n) .

Ce raffinement traditionnel du jÄ«ng en qĂŹ et du qĂŹ en shĂ©n vise la longĂ©vitĂ©, le bien-ĂȘtre physique et mental, l’ouverture de conscience en purifiant le corps et l’esprit. 

Par leur style trĂšs simple mais nĂ©anmoins puissant dans leurs effets Ă©nergĂ©tiques, ces exercices concernent les jeunes comme les personnes ĂągĂ©es dont il devrait ĂȘtre le qi gong de prĂ©dilection. Il convient aussi aux malades, convalescents, comme aux sportifs et danseurs qui dĂ©sirent amĂ©liorer la finesse de perception de leur gestuelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.