Pratiques

Le grand maître Cheng Man Ching

Le grand maître Cheng Man Ching

郑曼青 Zhèng Mànqīng

Cheng Man Ching est né à Wenzhou province du Zhejiang ( 浙江温州 ) en Chine en 1901. Il devint plus tard connu comme “Le Maître des Cinq Excellences” (五绝老人 wǔjué lǎorén) en raison de sa maîtrise de la médecine chinoise, de la poésie, de  la peinture, de la calligraphie et, bien sûr, du tai-chi-chuan. À 19 ans, il enseignait déjà  la peinture à l’Université YuwenEnfant, il était fragile et sujet à la maladie. C’est pourquoi, il fut dépêché pour apprendre la boxe de Shaolin afin de renforcer son corps. À Shanghai, il commença, à 27 ans, l’étudie du tai-chi-chuan avec Yang Cheng Fu. C’est à cette époque, que l’épouse de Yang tomba malade et fut traité avec succès par Cheng Man Ching. Par gratitude, Yang Cheng Fu lui enseigna quelques-unes des techniques spéciales du tai-chi-chuan, leur application ainsi que des formes d’épée du  tai-chi-chuan. Il étudia avec Yang pendant sept ans (de 1928 à 1935).

Le professeur Cheng Man Ching enseignant la méthode de dessin de trait vertical et horizontal à la New York Shr Jung School.
Le professeur Cheng Man Ching enseignant la méthode de dessin de trait vertical et horizontal à la New York Shr Jung School.

Plus tard, Cheng a également appris les techniques de Jin (劲), ou de l’énergie interne, du style de tai-chi-chuan Zuo  de son frère aîné en tai chi:  Zhang Qin Lin. Après avoir maîtrisé ce tai-chi-chuan, il  développa ce qui est connu maintenant sous le nom des 37 postures en simplifiant la longue série du style Yang, ce qui rend l’étude du tai-chi-chuan plus facile.

À 32 ans, il est devenu chef instructeur de tai-chi-chuan à l’Académie militaire centrale. À 37 ans, il fut conseiller du gouvernement de la province du Hunan, ainsi que directeur de l’École provinciale des arts martiaux. À 38 ans, il enseigna au sein du groupe d’entraînement militaire de Chongqing.

Alors que sa notoriété grandissait, il fut invité à l’ambassade britannique où il fut défié par un artiste martial de haut niveau lors d’une visite dans l’armée britannique. Il avait été invaincu en Chine. Cheng, cependant, n’avait accepté de se venir que parce qu’il croyait que quelqu’un était malade et avait besoin de soins médicaux , et non pour se battre. Au lieu de cela, il a été accueilli par l’adversaire qui montra ses performances en brisant une haute colonne de briques. Cheng, qui n’est pas impressionné, étendit le bras et lui demanda d’essayer de casser son bras. Son adversaire après dix-sept tentatives abandonna,  avec une douleur lancinante à sa main alors que Cheng était impassible. Par la suite, Cheng projeta facilement son adversaire à plusieurs reprises. Une expérience similaire eut lieu lors d’un banquet à l’ambassade américaine.

En 1949, il s’est rendu à Taiwan avec les forces nationalistes en retraite, où il établit l’École de Shi Zhong Tai Chi Chuan ( 时中拳社 ). En 1964, il se rendit à New York où il créa le Tai Chi Chuan Institut et accepta les étudiants étrangers

Par la suite, il partagea son temps entre les Etats-Unis et Taiwan, pour progressivement passer plus de temps à Taiwan.

Maître Cheng Man Ching avec Liu Hsi-heng debout, à l'extrême gauche, effectuant les mouvements d'ouverture de la forme. Photographie prise au début des années 1970.
Maître Cheng Man Ching avec Liu Hsi-heng debout, à l’extrême gauche, effectuant les mouvements d’ouverture de la forme. Photographie prise au début des années 1970.

Bien qu’il ait écrit plusieurs livres sur le tai-chi-chuan et d’autres aspects de la culture chinoise, il n’a jamais montré directement le style Zuo du tai-chi-chuan. Cependant, ses formes sont une synthèse des deux styles, et il y a toujours apporté des améliorationsJuste avant sa mort, il s’apprêtait à filmer sa nouvelle version de son tai-chi-chuan,  qui fut retardé par le mauvais temps. Malheureusement, il est décédé le 26 Mars 1975, à minuit, avant que le tournage puisse être reporté.

Le professeur Cheng Man Ching et ses deux étudiants et traducteurs: Ed Young et Tam Gibbs, à New York, vers 1973.
Le professeur Cheng Man Ching et ses deux étudiants et traducteurs: Ed Young et Tam Gibbs, à New York, vers 1973.

Il laisse en  héritage un système de tai-chi-chuan qui est devenu très populaire dans le monde entier et est connu maintenant sous le nom du style de tai-chi-chuan Cheng  ou des 37 postures. Cheng lui-même n’a jamais parlé de son tai-chi-chuan autrement que comme étant le style Yang, juste une version raccourcie et il n’a jamais vraiment expliqué pourquoi  il y avait seulement 37 postures. On a  évoqué que son intérêt pour le Yi King et pour la philosophie taoïste pouvait être à l’origine du nombre  “37”. Toutefois, selon son élève, le maître Wu Kuo Chung, il parlait souvent de l’importance pour le tai-chi-chuan de retourner à ses racines taoïstes et de reconaître la contribution de Li Dao Zi ( 李道子 ) et de ses 37 postures de tai-chi-chuan.


Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils