Pratiques

Les trois centres du corps

Les trois centres du corps

Les pratiquants doivent bien comprendre les concepts de base, les fonctions et les effets des trois centres du corps, Ă  savoir la ligne mĂ©diane du corps, le centre de gravitĂ© et l’axe central.

La ligne mĂ©diane du corps agit comme une ligne de symĂ©trie distinguant les cĂŽtĂ©s gauche et droit du corps, du front (champ de cinabre supĂ©rieur) au nez, au centre de la poitrine (champ de cinabre mĂ©dian) au pĂ©rinĂ©e. Pendant la pratique, les mains sont comme deux portes, chacune en charge d’un cĂŽtĂ© du corps et elle ne doivent pas franchir la ligne mĂ©diane. DĂšs que le poignet traverse la ligne mĂ©diane, l’avant-bras perd son point d’appui et la main perd sa force. Cette ligne n’est peut-ĂȘtre pas trĂšs importante pour les pratiquants occasionnels, mais elle a une grande importance pour le combat.  «Garder le centre» fait rĂ©fĂ©rence Ă  cette ligne mĂ©diane dĂ©fensive.

Le centre de gravitĂ© est maintenu grĂące Ă  l’alignement du point cent rĂ©unions, au sommet de la tĂȘte, et des sources jaillissantes, sous les pieds. L’alignement est plus Ă©vident vu de cĂŽtĂ©: cent rĂ©unions , oreille, Ă©paule, bas de la jambe jusqu’aux
sources jaillissantes . Maintenir le centre de gravitĂ© est nĂ©cessaire pour obtenir une bonne posture et une bonne stabilitĂ©. Le dĂ©salignement est gĂ©nĂ©ralement dĂ» Ă  l’incapacitĂ© de desserrer et d’activer le èƒŻ kuĂ , poussant ainsi les genoux vers l’avant et vers l’extĂ©rieur.

L’axe central est la ligne reliant les points cent rĂ©unions Ă  convergence des yÄ«n, il constitue l’axe vertical du corps. Le haut du corps tourne Ă  gauche ou Ă  droite, grĂące aux kuĂ  qui permettent une rotation sur l’axe vertical, entraĂźnant le mouvement des deux mains.

L’axe vertical doit ĂȘtre maintenu droit, cela est rendu possible en respectant les exigences fondamentales auxquelles la plupart des pratiquants sont habituĂ©s: dĂ©tendre le cou et garder la tĂȘte haute; relĂącher les Ă©paules et laisser couler les coudes; contenir la poitrine et rĂ©gler le dos; relĂącher les kua et arrondir l’entre-jambes.

Il y a souvent confusion entre l’axe central et le centre de gravitĂ©. Si l’axe central prend la fonction du centre de gravitĂ©, le corps deviendra un bĂąton plutĂŽt qu’un ressort. La colonne vertĂ©brale ne doit pas non plus ĂȘtre confondue avec l’axe central.

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Comments 3

  1. Catherine Dubisson
    Bonjour Dominique,
    je souhaiterais que tu puisses expliciter davantage le dernier paragraphe…c’est assez confus pour moi !
    merci
  2. Martine Benazet
    Fort instructif ………la position liĂ©e au centre de gravitĂ© me paraĂźt toujours dĂ©licate Ă  maintenir , alors qu’elle paraĂźt fondamentale ! Merci encore une fois.
  3. Dominique Clergue
    Si je confond mon axe et mon centre de gravitĂ©, cela signifie que lorsque je descend le centre de gravitĂ©, l’axe descend comme un segment rigide, alors que je peux descendre mon centre de gravitĂ© tout en Ă©tirant mon axe, par exemple, lui conservant ainsi sa qualitĂ© de souplesse, de ressort. L’extrĂ©mitĂ© de l’axe, le point cent rĂ©unions, reste suspendu au ciel.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils