Share This Post

Lectures

Rien qui ne soit profitable

Lotus. Rouleau, encre sur papier, Zhang Daqian (1899-1983)

無不利 wú bù lì

九二 jiǔ’èr
Neuf en deux
咸臨 xián lín
Approche incitante
吉 jí
Ouverture
無不利 wú bù lì
Rien qui ne soit profitable

Lorsque le stimulus pour approcher vient d’un endroit élevé, et quand un homme a la force intérieure et la consistance qui n’ont besoin d’aucun avertissement, la bonne fortune s’ensuit. L’avenir ne doit pas non plus inquiéter. Il est bien conscient que tout ce qui est terrestre est transitoire, et qu’une descente suit chaque ascension, mais n’a pas besoin d’être confondue par cette loi universelle du destin. Tout sert à aller plus loin. Par conséquent, il parcourra les chemins de la vie rapidement, honnêtement et vaillamment.

Second trait de l’hexagramme 19 臨 L’Approche du Yi Jing

Nous vivons à une époque où personne ne peut vraiment prédire ce qui va se passer. Mais, n’est-ce pas le propre de toute époque et le lot de chaque personne ?

Rien qui ne soit profitable est une expression taoïste importante qui peut signifier beaucoup de choses, notamment :

  • que les choses s’accomplissent comme il se doit ;
  • que même les forces les plus sombres peuvent être transformées et utilisées pour agir d’une manière positive. ;
  • la clé pour trouver la paix est d’avoir de nombreuses perspectives, de prendre des actions équilibrées qui reflètent l’ensemble de la situation et non une vision partielle ;
  • les humains changent lentement, mais il y a toujours de l’espoir ;
  • tout bien considéré, la véritable compassion n’est pas si facile à atteindre

Dans la méditation taoïste traditionnelle, les idées ci-dessus n’étaient pas seulement considérées comme des concepts mentaux mais plutôt comme des états d’être et des réalités à incarner pleinement par la pratique.

Nous sommes tous en situation d’apprendre des leçons que nous offre la vie et souvent celles-ci ne sont ni agréables ni confortables.

De nombreuses pratiques du taoïsme, parmi les plus profondes, ont été développées et affinées pendant la période des Royaumes combattants dans la Chine ancienne. C’était une période de chaos social extrême et de violence. Les gens vivaient dans la peur de l’inconnu. La famine et la mort étaient monnaie courante.

Ce que les taoïstes ont découvert, c’est que même s’ils étaient soumis à une forte pression extérieure, ils pouvaient encore développer cohérence et puissance interne : souffle et conscience. En cultivant ce pouvoir ou cette vérité interne, ils ont constaté que même lorsque les choses changeaient rapidement, une personne pouvait, à partir d’un centre calme, apprendre à s’orienter et à faire de meilleurs choix ; ils pouvaient agir de manière positive pour soutenir ceux qui les entourent.

Toutes les pratiques taoïstes : taijiquan, qi gong, méditation que nous pratiquons et enseignons portent en elles l’idée d’avancer progressivement et de ne pas s’arrêter, quels que soient les obstacles qui apparaissent sur notre chemin.

Il est important de nous recentrer, de continuer et d’avancer, de trouver l’équilibre dans la tranquillité et d’évoluer.


Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils