épée

Wang Maozhai

Wang Maozhai était l'un des trois principaux disciples de Wu Quanyou du taijiquan de style Wu . Lorsque le fils de Wu Quanyou, Wu Jianquan déménagea de Pékin à Shanghai en 1928, il resta à la tête de l'école de Pékin de style Wu. Il fut, en 1928, le fondateur de l'association de taijiquan de Beijing Tai Miao. En 1929, le premier livre documentaire sur le taijiquan de style Wu a été publié par Wu Jianquan, Wang Maozhai et Guo Fen. Son principal disciple fut Yang Yuting.

Forme d’épée combinée en 42 pas

La forme d'épée combinée en 42 pas est la forme de compétition pour les tournois en Chine. Elle utilise un large éventail de techniques d'épée en intégrant des mouvements des quatre principaux styles de taijiquan : Chen, Yang, Wu et Sun.

L’épée du taijiquan

De tout temps, en Chine, l'art de l'épée a été respecté, non seulement parce que ses techniques et les capacités qu'il requiert sont extrêmement difficiles à acquérir, mais aussi et surtout, parce que le niveau de moralité et d'esprit que doit posséder un pratiquant pour espérer atteindre les sommets de cet art est particulièrement élevé.

Forme à l’épée en 54 postures

La séquence en solo de l'épée droite du taijiquan à 54 mouvements de style Yang est probablement la plus connue des formes d'armes traditionnelles du taijiquan.

Épée du ciel et de la terre

L'épée Qiankun a été restaurée par le professeur Liu Wentao, le conservateur du Musée chinois d'art des armes anciennes et la sixième génération d'experts en forge. Le Musée chinois d'art des armes anciennes est la première institution professionnelle de recherche et de restauration d'armes anciennes en Chine.

Yu Chenghui

Yu Chenghui (1939 - 2015), parfois connu comme Yue Sing-wai, fut un acteur, un réalisateur de film d'action et un artiste martial chinois renommé.

L’épée Tang

Le terme Táng dāo est le terme général désignant les quatre styles de sabres des dynasties Sui et Tang . A l'époque contemporaine, il fait généralement référence au sabre horizontal, qui a une lame étroite et droite, une petite garde et un long manche, lequel peut être tenu à deux mains.

L’épée du taijiquan

Les locuteurs chinois font une distinction claire entre une "épée" (à double tranchant) et un "couteau" (à un tranchant). Dans la culture chinoise l'épée à double tranchant ou  剑 jiàn est considérée comme une arme de maître ou une arme de gentleman, à la fois du fait de l'habileté considérable requise pour combattre avec cette arme et du fait que les commandants d'armées ont favorisé le jian afin de se déplacer facilement parmi les troupes. Elle est décrite en chinois comme la «dame délicate» des armes, et est traditionnellement considérée comme l'arme la plus appropriée pour les femmes. Une épée à simple tranchant est appelée 刀 dāo. Le jian et le dao sont parmi les quatre armes principales enseignées en Chine, les autres étant le bâton et la lance. L'ordre dans lequel ces armes sont ensei...

Histoire de l’épée chinoise

Le jian apparaît vers le Xe siècle AEC sous les Zhou Occidentaux et est progressivement utilisé pour le corps à corps durant la période des Printemps et Automnes puis sous les Royaumes Combattants. C'est durant cette période que le fer puis l'acier apparaissent en complément du bronze, encore majoritaire, entraînant un allongement de sa lame. Sur les champs de bataille, il est définitivement remplacé par le sabre (刀 dāo) à la fin de la période des Trois Royaumes. Son rôle devient alors essentiellement symbolique, aussi bien sur le plan social? c'est l'arme du gentilhomme? que religieux (dans les rituels taoïstes).

La forme à l’épée en 54 postures

La forme à l'épée en 54 postures interprétée par le grand maître Zheng Manqing.

Taiji engendre Liangyi

Le dao a produit un signifie que 無極 wújí a engendré 太極 tàijí. Un a produit deux signifie que 太極 tàijí a engendré 兩儀 liǎngyí.

L’épée Ming

L'épée Ming est l'un des plus grands trésors des armureries royales. Elle représente l'un des exemples les plus beaux, les plus détaillés et les plus complexes de ferronnerie ornée encore existant depuis le début de la période Ming.