jaune

Le vaste univers est sans fin

An 12 de la dynastie chinoise des Ts'ing... A Tchouen-yun, le petit ramasseur de crottin, la vieille sorcière Pai Taitai a prédit qu'un jour "tous les trésors existant sous le ciel se trouveraient entre ses mains" ; et à Wen-sieou, le cadet de bonne famille, que lui reviendrait "l'écrasant destin de soutenir l'empereur". Asada Jirô signe ici, dans la grande tradition du XIXème siècle européen, le premier volet d'un roman fleuve, où la vérité historique devient le ferment du romanesque. Aidé par les eunuques de la ruelle des Vieux Nobles, Tchouen-yun pénétrera dans le gynécée de la redoutable impératrice Tseu-hi, par-delà les neuf enceintes de la Cité interdite. Son destin et celui de Wen-sieou croiseront les destinées des plus hautes figures de la cour et se trouveront mêlés aux soubresaut...

Huit vues sur les montagnes jaunes

Au XVIIe siècle, les peintres de l’Anhui ont commencé à exploiter les qualités particulières de l’album pour représenter les montagnes jaunes (黃山 huángshān), vue par vue, une feuille à la fois. Cet exemple, de l'artiste relativement peu connu Zheng Min, se classe parmi les meilleurs albums de Huangshan ; son originalité compositionnelle et son travail de pinceau subtil se déploient au fil d'un voyage en huit parties distinctes.

Huangshan

Le royaume gelé d'Avatar photographié par Daniel Kordan.