Regards

Huangshan

Huangshan

黄山 huángshān

Le royaume gelé d’Avatar

Ce sont en fait des montagnes jaunes en Chine, Huangshan. Si vous êtes assez chanceux, vous verrez ces paysages de pins gelés au-dessus d’une mer de nuages. Ou plus probablement vous aurez juste besoin d’être persévérant. Comme mon groupe l’était quand nous avons attendu 3 à 4 heures dans l’humidité, par un froid de -8° C, sous un vent fort, au sommet des montagnes presque sans opportunités, dans un brouillard profond. Et juste pour un instant, le ciel s’est dégagé et a montré ces vues incroyables.

Daniel Kordan

Le mont (山 shān) jaune (黄 huáng) a joué un rôle important dans l’histoire de l’art et de la littérature en Chine, depuis la dynastie des Tang vers le 8e siècle, lorsqu’une légende datant de l’an 747 décrivit la montagne comme le lieu où fut découvert un élixir d’immortalité longtemps recherché. Cette légende a donné au mont son nom et lui a assuré une place dans l’histoire chinoise. Huangshan devint un pôle d’attraction pour les ermites, poètes et artistes paysagistes fascinés par son spectaculaire décor de montagnes fait de nombreux sommets de granit, nombre d’entre eux dépassent les 1 000 mètres d’altitude et émergent d’un perpétuel océan de nuages. À l’époque de la dynastie des Ming, aux environs du 16e siècle, ce paysage et ses nombreux rochers aux formes monstrueuses et ses vieux arbres au tronc noueux ont inspiré la très influente école de peinture de paysages 山水 shānshuǐ définissant un type de représentation du paysage oriental fondamentale dans l’art et l’imagination du monde entier.

Huangshan, situé dans la zone climatique subtropicale humide à régime de moussons de la province d’Anhui, couvre une surface de 16 060 hectares et dispose d’une zone tampon d’une surface de 49 000 hectares. Huangshan est également d’une importance exceptionnelle pour sa richesse botanique pour la conservation de nombreuses espèces de plantes endémiques locales et nationales, certaines d’entre elles sont menacées de disparition.

Panthéon de pierres dressées, ce jardin céleste donna des idées au réalisateur américain James Cameron les décors oniriques de la planète Pandora dans Avatar.

Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils