Dans le brouillard

Comme c’est étrange de marcher dans le brouillard !
Solitaire est chaque buisson, chaque pierre,
Aucun arbre n’aperçoit son voisin,
Chacun est bien seul.

Le monde était pour moi plein d’amis
Quand ma vie se déroulait dans la lumière ;
Maintenant que le brouillard est tombé,
Je ne distingue plus aucun d’eux.

En vérité, personne n’atteindra la sagesse
S’il ne connaît aussi les ténèbres
Qui, en silence, inexorablement,
Le séparent de toute chose.

Comme c’est étrange de marcher dans le brouillard !
La vie tout entière est solitude
Nul ne connaît son prochain
Chacun est bien seul.

Hermann Hesse in Poèmes choisis

1 réflexion au sujet de « Dans le brouillard »

  1. poème résonance – qui parle aussi de notre trajectoire vers le 21 décembre – solstice – le yin profond – et j’aimerais faire écho à Isabelle Padovani qui se réfère aux grandes traditions et nous invite aux 3 Sol – 3 Soleils – dont le 1er est la solitude; rentrer dans l’oratoire. Pénétrer dans nos brouillards, se transformer en milliers de solitudes consenties.
    à l’écoute du brouillard…
    merci Dominique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Tiandi

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading