Le système heptatonique


Les deux sons accessoires mi et si, permettant de passer du pentatonique à l’heptatonique, appartiennent à l’échelle du monde invisible et ne sont par conséquent pas utilisés comme fondamentale de mélodies. Les chinois connaissaient bien la gamme à sept notes, les sept débuts (七始 qī shǐ), utilisés pour exprimer les émotions humaines.

Les chinois s’intéressaient surtout à la musique comme moyen d’harmoniser les éléments de l’existence terrestre et d’établir un juste équilibre entre le ciel et la terre et non pas à l’expression d’émotions humaines. Seules les cinq premières notes sont pures et possèdent un nom. Les 6e et 7e notes possèdent le caractère 變 biàn signifiant changement cyclique. Le deuxième caractère confirme leur parenté à la tonique et à la quinte. Elles sont ainsi désignées par 變 biàn gōng et 變 biàn jiǎo. Ainsi, dans la gamme fondamentale de Fa, la note Fa est associée à Mi, et la note Do à Si.

Ces 2 notes ne sont utilisées que comme notes d’agrément et dans la musique légère. Ce sont des irrégulières qui se risquent et s’effacent aussitôt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils