Share This Post

Regards

Surya Narayana

Surya Narayana, Basohli ou Guler, collines du Pendjab, vers 1740-50

Cette représentation rare et fine de Surya, le dieu solaire, assis dans un orbe doré resplendissant combine ses caractéristiques avec celles de Vishnu ou Narayana. Comme Vishnu, Surya porte une plume de paon dans sa couronne et tient une conque et un chakra dans ses mains.

Chakra, dérivé du sanskrit चक्र qui signifie roue ou disque, est le nom sanskrit traditionnellement donné à des objets ayant la forme d’un disque, parmi lesquels le soleil. Le terme est aujourd’hui plus connu pour désigner des centres spirituels issus d’une conception du Kundalinî yoga. 

Le dieu solaire est généralement représenté tenant une fleur de lotus à deux mains, assis dans un char tiré par un et parfois sept chevaux. Le bleu intense du fond rend l’orbe rayonnant encore plus lumineux.

Cette peinture trouve une étroite comparaison avec une peinture d’une série de Bhagavata Purana, datée d’environ 1740-45 et attribuée par B.N. Goswamy au maître artiste Manaku de Guler.

Le folio Bhagavata Purana dépeint Dhruva, l’étoile polaire, comme un jeune roi portant un arc et une flèche, avec un bouclier sous le bras, assis sous un auvent dans un pavillon, dans un cercle doré très similaire émanant de minuscules petits rayons, avec un sombre contour bleu noir. Manaku a établi un lien avec Vishnu en ajoutant le pada de Vishnu, les empreintes de pas de Vishnu, à l’extérieur du cercle mais toujours à proximité de l’étoile.

Le profil élégant de Surya dans cette peinture peut être comparé aux visages de Vishnu et Surya dans une peinture de Guler, Les dieux dans le ciel de Vishnu, datée d’environ 1750.

Cette peinture, à l’aquarelle opaque sur papie représente Vishnu assis trônant sur un tas de pétales de lotus, son épouse Lakshmi est assise à côté de lui. À droite se tient Surya, une silhouette couronnée et nimbée brandissant un fouet à mouches blanc. Derrière lui se tient Shiva drapée dans une jupe en peau de léopard, accompagnée de Ganesh. Un groupe de treize dieux et musiciens masculins est classé en quatre rangs devant lui. Ils sont dirigés par Brahma à quatre têtes et comprennent Indra, couvert de nombreux yeux et Narada avec sa vina. Au premier plan, deux danseuses et d’autres font de la musique.

Chandra, le Dieu de la Lune, est également généralement associé à un orbe. Pour une peinture de Bilaspur, datée vers 1700, représentant Chandra Ragaputra de Hindola Raga assis sur une antilope dans un cercle blanc sur fond bleu foncé.

La représentation rare et fine de Surya rappelle également deux illustrations antérieures attribuées au Maître de la première série de Rasamanjari, attribuées à Basohli ou Nurpur et datées vers 1660-70, qui représentent la Grande Déesse, Devi, dans un soleil doré rayonnant sur un fond uni, étant adoré par d’autres divinités et se tenant au-dessus d’un cadavre masculin.


Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils