peinture

Reza Hedayat

Reza Hedayat est né le 14 juin 1966 dans le petit village de Nazem Abad situé dans la ville de Ghorveh dans la province du Kurdestan en Iran. Il est allé à l'école primaire à Nazem Abad mais a déménagé dans la ville de Ghorveh pour le collège et le lycée et a obtenu son diplôme en 1984. En 1990, il entre à l'Université d'art de Téhéran et obtient son baccalauréat en peinture en 1994. En 1996, il a été accepté pour le programme post-universitaire de peinture dont il a obtenu en 1999 une maîtrise ès arts en peinture. Il est employé par l'Université de Sooreh depuis 1996 en tant que dessinateur

La société de peinture des sept amis

L'association de peinture des sept amis a été oréée en 1955 par sept calligraphes et peintres, dont le grand maître aux cinq excellences Cheng Man Ching.

Mettre en jeu tous ses sens

L'Histoire de la poésie chinoise: de Florence Hu-Sterk déroule un fil d'Ariane dans le corpus monumental et encore peu connu de la poésie chinoise. Il tente d'offrir un panorama aussi complet que possible de cette poésie, des origines à la fin de la dynastie des Song (XIIIe). Durant cette période en effet, se développe une écriture poétique d'une richesse qui restera inégalée par la suite.

Bouddha avec pluie, nuages, tonnerre et éclairs

Lorsqu’un nuage devient pluie, nous pourrions être tentés de dire que le nuage est mort. Mais nous savons que la vraie nature du nuage, H2O, n’est pas morte du tout. Elle est devenue pluie. Si nous voulons voir la vraie nature du nuage, nous devons nous libérer du signe « nuage ». La mort d’un nuage est en même temps la naissance de la pluie. — Thích Nhất Hạnh

Alma Nungarrayi Granites

Les peintures d’Alma Granites sont de nature duale, d’une part elle répond à la nécessité de la transmission d’un jukurrpa /dreaming hérité de son père et légué aux jeunes générations, et de l’autre, elle expérimente toutes les possibilités plastiques de l’acrylique employant égouttage, projections et applications avec les mains.

L’empereur Taizong recevant l’envoyé tibétain

Buniantu, l'image de la situation de la chaise à porteur, est un rouleau de peinture chinoise, comportant un texte historique, réalisé par le peintre de la dynastie Tang, Yan Liben, en 640. La peinture dépeint, la scène ou Gar Tongtsen Yülsung, rencontre l'empereur chinois, Tang Taizong à sa cour.

Kibong Rhee

L'eau est l'élément principal qui informe les peintures de paysage éphémères de Kibong Rhee. L'artiste croit que l'eau, sous toutes ses formes, incarne la fugacité de la vie, existant quelque part entre les mondes spirituel et physique. Kibong intègre ces qualités dans son travail, mettant l'accent sur la mutabilité des formes et notre perception d'elles. En superposant du plexiglas transparent sur une toile, il crée des scènes peintes du monde naturel qui sont brumeuses et oniriques, presque des apparitions.

Existence

C'est l'histoire de l'existence, et elle commence par une peinture. David Hinton y découvre la nature magique de la conscience. Ce qu'il y découvre n'est rien de moins qu'une révélation : l'entrelacement dynamique de l'esprit et du Cosmos, et la danse de l'absence et de la présence qui est le secret de ce Cosmos.

La représentation du paysage en Chine

Lorsque les peintres chinois travaillent sur la peinture shan shui, ils ne cherchent pas à présenter une image de ce qu'ils ont vu dans la nature, mais ce qu'ils ont pensé de la nature. Il n’est pas important que les couleurs et les formes peintes ressemblent exactement à l'objet réel, l'intention est de capturer, sur le papier, une conscience de la réalité intérieure et de l'intégralité, comme si la peinture coulait directement de l'esprit de l'artiste, à travers le pinceau, sur le papier.

Zhuge Qingjia

Les dessins à la plume de Zhuge Qingjia DE bâtiments anciens ont reçu de plus en plus d'attention et de reconnaissance. Ses peintures simples et exquises, apportent un nouveau regard sur les bâtiments anciens du Shanxi.

Zhang Daqian

L'un des artistes chinois les plus en vue du 20e siècle, Zhang Daqian (1899-1983) a peint presque 30000 œuvres. Il imitait les maîtres traditionnels avec aisance et cependant sa renommée est due à ses brillantes innovations qui ont donné à la peinture chinoise sa sensibilité moderne et ont permis de le comparer à Picasso. Sa calligraphie, sa remise à l'honneur du style à l'encre éclaboussée de la période Tang et sa prédiction pour les couleurs éclatantes font écho à l'avant-garde occidentale des années 1960

L’empreinte du visible

Né en Hongrie en 1933, Alexandre Hollan s’est installé à Paris en 1956. Il développe depuis plus de cinquante ans une œuvre très profonde qu’il nomme sa « Recherche ». Une recherche de la vibration invisible des arbres et des choses : aller jusqu’aux limites du « visible » pour rejoindre la vraie nature de ce qu’il regarde.

  • 1
  • 2
  • 4