Regards

Nagasawa Rosetsu

Nagasawa Rosetsu

長沢芦雪

Reconnu comme l’un des artistes les plus excentriques et les plus imaginatifs du Japon moderne, Nagasawa Rosetsu (1754-1799) a produit des œuvres visuellement passionnantes et défiant toute classification au cours de sa brève carrière. Ses peintures très dynamiques et individualistes ont été créées avec des coups de pinceau vigoureux et parfois même avec ses doigts dans une méthode appelée shitoga (en utilisant les doigts et les mains plutôt que les pinceaux). Cependant, Rosetsu a également créé des compositions plus délicates qui ont été peintes avec des pinceaux fins dans une riche palette de couleurs qui regorgent d’énergie, d’esprit, qui conservent toujours un énorme attrait pour un public moderne.

Rosetsu, issu d’une famille de samouraïs de bas rang , a acquis sa réputation parmi les cercles artistiques de la capitale impériale Kyoto et de ses régions voisines avec sa personnalité sauvage et son talent hors du commun. Il est souvent considéré comme le moins connu des trois peintres excentriques de la période Edo (1603-1868) (kijin), les autres étant Soga Shohaku et Ito Jakuchu. C’est peut-être parce que ses réalisations n’ont pas réussi à éclipser la popularité des œuvres les plus importantes de son professeur, Maruyama Okyo (1733-1795). 

Il est particulièrement réputé pour ses peintures de tigres et de singes très expressifs. Il a aussi laissé des paysages dépouillés d’esprit zen.

La légende raconte que Nagasawa Rosetsu a peint ce tigre monumental en une seule nuit de l’année 1786, avec son homologue, un dragon, sur les panneaux de portes coulissantes ( fusuma ) du temple zen Muryo ji dans la préfecture de Wakayama, Région du Kansai sur Honshu. 


Dominique Clergue
Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils