jardin

Kennin-ji

禅居庵 建仁寺 Le Kennin-ji, ou Zuiryusan Kennin-ji, est un temple bouddhiste zen d’obédience de l’école Rinzai situé à Kyoto. Il fut fondé en 1202 par Eisai. C’est le temple […]

L’art du jardin

Si le jardin chinois est un lieu de plaisir et un Eden, il n’est pourtant pas associé à la luxure ni au péché. Au contraire, il est le lieu de l’éveil, du ressourcement, et de la gestation de l’embryon d’immortalité au même titre que la grotte des immortels, le cercueil ou l’intériorité. Yolaine Escande nous invite à visiter le jardin comme chemin de sagesse dans la tradition chinoise

Kire

Une notion qui caractérise le discours esthétique japonais est celle de la coupure. La coupure est un trope de base dans l'école Rinzai du bouddhisme zen, particulièrement mis en valeur dans les enseignements du maître zen Hakuin. Pour Hakuin, l'objectif de voir dans sa propre nature ne peut être réalisé que si l'on a coupé la racine de la vie.

Des ronds dans l’eau

« Et voici que l’enfant fait valser un fil, son fil, de nuage en nuage, se laissant guider par le vent du matin et la main du soleil. Il se pose sur le ponton, étale ses cailloux blancs, se saisit du premier, le lance et contemple, ébloui, l’ovale d’un poème sur le lac endormi. » - Jean Humenry

Le jardin japonais de Portland

Niché dans les pittoresques collines de l'ouest de Portland, dans l'Oregon, le jardin est un havre de tranquillité et d'une beauté époustouflante. Conçu par le professeur Takuma Tono en 1963, il s'étend sur 5,5 acres avec cinq styles de jardin séparés, et comprend un authentique salon de thé japonais, des ruisseaux sinueux, des allées intimes et une vue spectaculaire sur le mont Hood.

C’est le jardin : les couleurs vont et viennent

La poésie de Cummings traite souvent des thèmes de l'amour et de la nature, mais aussi satirise les relations entre l'individu et la société ou le monde ; ses formes et ses thèmes poétiques peuvent être considérés comme étant dans la continuité de la tradition post-romantique épique. Cependant, son œuvre poétique en général est imprégnée d'un style unique de syntaxe où mots et fragments de phrases s'arrangent et se réarrangent de manière inédite, et ses poèmes les plus frappants ne sont pas particulièrement remarquables par leur innovation typographique ou orthographique mais plutôt par leur créativité syntaxique.

Aller à la barre d’outils