Share This Post

Lectures

La tablette aux cent caractères

Zhongli Quan instruisant Lu Dongbin, Zhu Haogu, 1358

百字碑 bǎi zì bēi


La tablette aux cent caractères est un petit classique sur la méditation et l’immortalité attribué à Dongbin.

养炁忘言守,降心为无为。动静知宗祖,无事更寻谁。
真常须应物,应物要不迷。不迷性自住,性住气自回。
气回丹自结,壶中配坎离。阴阳生反复,普化一声雷。
白云朝顶上,甘露洒须弥。自饮甘露水,逍遥谁得知。
坐听无弦曲,明通造化机。都来二十句,端的上天梯。

呂洞賓 – 百字碑
养炁忘言守,降心为无为。
yǎng qì wàng yán shǒu, jiàng xīn wéi wúwéi.
Nourrissez le souffle-esprit et oubliez les mots, abaissez le cœur-intention, faites le sans le faire.
动静知宗祖,无事更寻谁。
dòngjìng zhī zōngzǔ, wú shì gèng xún shéi.
Mouvement et immobilité connaissent l’origine, ne soyez pas affairé à le rechercher.
真常须应物,应物要不迷。
zhēn cháng xū yìng wù, yìng wù yào bù mí.
Il faut souvent répondre aux circonstances, sans s’y égarer.
不迷性自住,性住气自回。
bù mí xìng zì zhù, xìng zhù qì zì huí.
Ne soyez pas obsédé par la maîtrise de soi, laissez naturellement le souffle vous habiter.
气回丹自结,壶中配坎离。
Qì huí dān zì jié, hú zhōng pèi kǎn lí.
Si le souffle vous habite, alors le cinabre peut être conçu, kan et li peuvent alors s’unir dans le récipient.
阴阳生反复,普化一声雷。
yīnyáng shēng fǎnfù, pǔ huà yīshēng léi.
Yin et yang tournent et se répondent, deviennent un en un coup de tonnerre.
白云朝顶上,甘露洒须弥。
báiyún zhāo dǐng shàng, gānlù sǎ xū mí.
Les nuages blancs s’élèvent au petit matin, une douce rosée se repend sur le mont Meru.
自饮甘露水,逍遥谁得知。
zì yǐn gānlù shuǐ, xiāoyáo shéi dé zhī.
J’en boit volontiers la rosée, libre de toute contrainte qui le découvre.
坐听无弦曲,明通造化机。
zuò tīng wú xián qū, míng tōng zàohuà jī.
Le savoir permet d’écouter la musique sans corde, le comprendre mène à mère nature
都来二十句,端的上天梯。
dōu lái èrshí jù, duāndì shàng tiāntī.
Tout vient en douze propositions, à qui veut monter à l’extrémité de l’échelle.

呂洞賓 Lǚ Dòngbīn

Lu Dongbin est un alchimiste taoïste semi-légendaire et divinisé de la dynastie Tang (618 – 907), personnage important du courant Jindan et de l’alchimie interne, courant Zhonglu (鍾呂內丹派 zhōng lǚ nèi dān pài). Il est considéré par l’école Quanzhen comme l’un de ses Cinq ancêtres du Nord (北五祖 běi wǔ zǔ). C’est également le plus connu des huit immortels, chef du groupe en alternance avec Zhongli Quan dont il serait un disciple. Le folklore populaire fait quelquefois de He Xiangu sa disciple et imagine une intrigue romantique entre les deux personnages.


Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :